Note moyenne 
Jerry-L Thompson et Andy Goldsworthy - .
En 1989, Andy Goldsworthy construisit le Mur parti se promener dans la forêt de Grizedale, en Cumbria, en s'inspirant de la tradition locale de la construction... Lire la suite
56,41 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

En 1989, Andy Goldsworthy construisit le Mur parti se promener dans la forêt de Grizedale, en Cumbria, en s'inspirant de la tradition locale de la construction des murs. Aujourd'hui, aidé par une équipe de maçons venus d'Ecosse et du Nord de l'Angleterre, il lui a donné un successeur au Storm King Art Center, parc de sculptures situé dans l'Etat de New York, au milieu d'un paysage agreste riche en murs de pierres. Avec ses 2 278 pieds de long (695 mètres), il se veut une réaction pleine de sensibilité et de précision au pays et à son histoire ; à ce titre il constitue l'une des œuvres permanentes les plus impressionnantes de Goldsworthy. Le MUR de Goldsworthy a pris naissance dans un vieux mur délabré qu'il trouva sur place. Commençant par suivre fidèlement les fondations d'origine, il se met bientôt à décrire une série d'arabesques de plus en plus épanouies avant de plonger dans un lac. Emergeant sur l'autre rive, il attaque alors directement une prairie en pente raide pour s'arrêter brusquement à proximité d'une route nationale. Le MUR reflète le changement des saisons ; plongé dans l'ombre en été, noyé dans une mer de feuilles rousses et or en automne, il acquiert une grâce quasi calligraphique en hiver, tandis qu'il serpente entre les arbres dépouillés, en lisière de forêt. Cette sculpture est la poursuite du dialogue entre la pierre et le bois que Goldsworthy n'a cessé d'illustrer et d'explorer depuis quelques années. Le mur d'origine, à Storm King, avait été construit après le déboisement de la forêt, mais c'est néanmoins en suivant la ligne des arbres qui avaient poussé à côté et par-dessus que l'artiste a redécouvert son tracé. Il ouvrit ainsi un nouveau chemin, cette fois en sympathie avec les arbres, sachant cependant qu'un jour le mur sera probablement détruit par eux. L'introduction de Kenneth Baker analyse le MUR de Storm King à la lumière des œuvres précédentes de Goldsworthy, le replaçant dans le contexte de ceux qu'il a édifiés ailleurs, en Grande-Bretagne, en France et aux Etats-Unis.

Caractéristiques

  • Date de parution
    26/04/2000
  • Editeur
  • ISBN
    2-912257-14-X
  • EAN
    9782912257147
  • Présentation
    Relié
  • Nb. de pages
    92 pages
  • Poids
    0.86 Kg
  • Dimensions
    24,8 cm × 27,9 cm × 1,6 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Andy Goldsworthy, né dans le Cheshire en 1956, est connu dans le monde entier comme l'un des plus éminents représentants du Land Art. Ses œuvres sont régulièrement exposées en Grande-Bretagne, en France, aux Etats-Unis et ailleurs. Même s'il voyage dans le monde entier pour exécuter des commandes, c'est le paysage qui entoure sa maison de Dumfriesshire, dans le Sud-Ouest de l'Ecosse, qui demeure au cœur de son œuvre. Parmi ses ouvrages précédents, citons Andy Goldsworthy crée avec la nature (1990), Pierres (1994), Bois (1996) et Arche (1999). Kenneth Baker est critique d'art au San Francisco Chronicle et collabore à plusieurs revues, dont The Smithsonian Magazine et The Art Newspaper. Il est l'auteur de Minimalism (1988). Jerry L. Thompson est nu photographe de grand renom, qui a travaillé pour de nombreux artistes et musées. Il a participé à un certain nombre d'ouvrages, dont The Fields of David Smith (en collaboration avec Candida Smith et Irving Sandler), couronné d'un prix. Il est l'auteur de The Last Years of Walker Evans.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK