Mille et cent croix - En Lorraine Méridionale, Entre Meuse et Moselle (Broché)

  • Créer

  • Paru le : 29/01/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
La Lorraine, dont les habitants ont gardé un fort sentiment d'identité régionale, a été le pays des ducs jusqu'à la mort de Stanislas en 1766 lorsque... > Lire la suite
30,00 €
Neuf - Expédié sous 9 à 14 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 9 mai et le 13 mai
ou
Votre note
La Lorraine, dont les habitants ont gardé un fort sentiment d'identité régionale, a été le pays des ducs jusqu'à la mort de Stanislas en 1766 lorsque ses dernières parties passèrent définitivement à la France. Le Gothique flamboyant a rayonné au début du XVIe siècle et jusque dans la seconde moitié de ce siècle. La Renaissance a progressivement exercé une influence, plus ou moins tôt en fonction de l'ouverture vers la France. La partie méridionale de la Lorraine qui fait l'objet de ce livre, va de Toul à Monthureux-sur-Saône et de la vallée de la Meuse à celle de la Moselle, c'est-à-dire de Coussey - Neufchâteau à Charmes-Épinal. La première partie de l'ouvrage analyse la structure des croix, depuis le socle jusqu'au croisillon, et montre la diversité des formules utilisées. Dans le croisillon, le Christ, la Vierge et St Jean sont détaillés et l'évolution au cours des siècles soulignée. Sont aussi étudiés : le revers des croix avec une Vierge à l'Enfant, une pietà, plus tardivement une Immaculée Conception, des saints, des anges, des donateurs qui peuplent les croix surtout du XVIe siècle, les inscriptions - dont de petites croix dites boulées -, les écus, les croix d'accident et les croix de cimetière. La dernière partie tente des rapprochements entre croix, afin d'identifier sculpteurs et ateliers au fil des siècles. Au XVIe siècle l'atelier de Châtenois, d'autres ateliers de la région de Neufchâteau, un sculpteur de la Saône lorraine, celui des croix quadrilobées (cerclées) des environs de Charmes et d'autres ont spécialement exprimé leur ferveur. Après l'arrivée de la Renaissance dans la seconde partie du XVIe des caractères communs montrent aux XVIIe et XVIIIe siècles des foyers autour d'ateliers, ainsi que la diffusion de modèles. Les dévastations de la Révolution une fois passées, plusieurs sculpteurs sont identifiés au XIXe siècle. Les croix de marbriers, accompagnées de croix en fer, granite ou bois, domineront dans la seconde partie du siècle et au XXe. PREFACE. Comment un ouvrage aussi complet, aussi érudit, sur un sujet aussi pointu, peut-il être l'œuvre de la géologue qu'est Jacqueline Desmons ? Cela n'aurait pas été possible sans un ensemble de circonstances, le goût de la nature et des promenades que donne cette spécialité, la curiosité et l'amour du travail de Jacqueline et une solide formation universitaire qui lui avait appris comment appréhender et traiter un sujet. La Géologie amène à arpenter les chemins, ce que l'auteur a fait d'abord dans les Alpes pour ses études et son métier de chercher, ensuite par goût et curiosité. Elle s'est beaucoup promenée dans les forêts lorraines lors de ses loisirs, s'intéressant aux chants des oiseaux, rencontrant des croix de chemin ou d'accident, si émouvantes. La documentation réunie sur celle-ci là poussée à proposer ses services, comme bénévole, à l'Inventaire de Lorraine, rue du Haut-Bourgeois, où elle a rencontré Marie-France Jacops, puits de science sur l'art lorrain, à laquelle elle rend hommage dans son avant-propos. Le service de l'Inventaire fournissait le matériel photographique et les tirages en échange des prises de vue, repérages et notices sur les croix. Le contrat dura plusieurs années. Elle continua ensuite ses périples de façon à réunir une documentation et des photos sur près de mille cinq cents croix de la plus grande partie su sud de la Lorraine (cf. ses cartes). Au cours de sa retraite, elle envisage de s'en servir pour une publication. Elle aurait pu la concevoir comme un catalogue, par ordre alphabétique de communes, avec photos et notices. Cela aurait été bien plus simple mais aurait apporté beaucoup moins de nouveautés. Elle préféra s'atteler à une synthèse rigoureuse des monuments, leur iconographie, leur style leur appartenance à de possibles ateliers. L'étude s'accompagne de cartes, statistiques, dessins, encadrés, élargissant le propos à l'histoire générale de l'art y trouveront beaucoup d'aperçus nouveaux sur le sujet, souvent traité superficiellement jusque-là. Mais le texte est accessible à tous et elle a pensé aussi, en l'écrivant, aux habitants des villages qui porteront un regard nouveau sur ces témoignages de la foi de leurs ancêtres.
  • Date de parution : 29/01/2010
  • Editeur : Créer
  • ISBN : 978-2-84819-099-0
  • EAN : 9782848190990
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 288 pages
  • Poids : 0.4 Kg
  • Dimensions : 15,0 cm × 23,5 cm × 1,5 cm

Biographie de Jacqueline Desmons

Marie-Claire BURNAND, Ancien professeur d'Histoire de l'art médiéval à l'université de Nancy 2. Bio de L'auteur Docteur ès-sciences après avoir acquis une licence de la faculté des lettres, Jacqueline Desmons a été jusqu'à sa retraite chercheur en géologie au C.N.R.S., à Grenoble puis Nancy, spécialiste des Alpes et de leurs métamorphismes. En Lorraine elle est souvent restée immobilisée devant des croix et calvaires, en calcaire ou en grès, voyant se dérouler devant elle des pans entiers d'histoire. D'abord collaborateur bénévole au Service de l'Inventaire du Patrimoine, elle a étendu ses recherches à toute la partie méridionale de la Lorraine, dans les départements de Meurthe-et-Moselle et des Vosges, où elle a recensé de manière exhaustive village par village plus de quinze cents croix.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Jacqueline Desmons - Mille et cent croix - En Lorraine Méridionale, Entre Meuse et Moselle.
Mille et cent croix. En Lorraine Méridionale, ...
30,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK