Mères sans filtre - 8 récits intimes de déclics féministes pour libérer la parole sur la maternité - Grand Format

Note moyenne 
Dépression du post-partum, charge maternelle, fatigue extrême, inégalité dans la répartition de la sphère domestique... 8 autrices reconnues partagent... Lire la suite
17,90 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 18 avril
En librairie

Résumé

Dépression du post-partum, charge maternelle, fatigue extrême, inégalité dans la répartition de la sphère domestique... 8 autrices reconnues partagent le déclic féministe qui a accompagné leur expérience de la maternité, un recueil de récits intimes illustré avec délicatesse pour libérer la parole sur le sujet. Cinq ans après la vague #metoo qui a relancé le débat féministe et remis la libération de la parole à l'ordre du jour, cinq ans après la bande dessinée choc de la dessinatrice Emma qui a popularisé le concept de charge mentale, les mères mettent-elles au monde des bébés dans un monde égalitaire ? Apparemment pas constatent avec stupeur les huit autrices de ce recueil confrontées à une réalité loin de l'image d'Epinal de la mère parfaite et sa vie sans nuages qu'elles pensaient vivre.
Comment traverser l'expérience de la maternité quand celle-ci se révèle une plus grande épreuve que prévue ? Pourquoi a-t-on tant de mal à parler des difficultés maternelles lorsqu'on y fait face personnellement ? Comment se détacher d'un récit collectif qui passe sous silence les inégalités dans la parentalité ? Une prise de conscience qui mène à un déclic féministe dont les autrices nous livrent le récit, chacune avec sa plume acérée et au travers de sa propre histoire.
Ces témoignages émouvants dans lesquels de nombreuses femmes se retrouveront permettront de démystifier la maternité et de penser autrement le rôle de mère, car il est temps de poser un regard féministe sur l'intime. Les autrices contribuent ainsi à la libération de la parole sur la maternité, sujet resté dans l'angle mort du féminisme durant des années, et s'ouvrent ici sur des sujets variés : dépression du post-partum, charge maternelle, fatigue extrême, éducation égalitaire, parentalité queer.
Camille Abbey lève le tabou social qui entoure la fatigue des mères. Anne-Sophie Brasme : après avoir frôlé le burn-out maternel, elle s'attaque au mythe de la mère parfaite qui élève un " enfant réussi ". Elodie Font : après un parcours de PMA, elle questionne le rapport ambivalent qu'elle s'est mise à entretenir avec son corps depuis qu'elle est mère. Renée Greusard raconte comment sa dépression post-partum lui a fait prendre conscience de la charge affective et mentale qu'elle portait, avant de s'en libérer Julia Kerninon parle de l'équilibre de vie pro-perso mis à mal par l'arrivée de son bébé, et du déclic féministe qui lui a permis de reprendre le pouvoir et revendiquer sa carrière.
Gabrielle Richard : ayant construit une famille queer, elle s'interroge sur les attentes sociétales et patriarcales derrière le mot " maman ", qui norment le rôle de parent. Claire Tran nous confie la difficulté d'adopter une éducation non sexiste, et le déclic qui l'a poussée a cofonder l'association Parents féministes. Illana Weizman traite de l'injonction au silence qui est faite aux jeunes mères par la société, et qui l'a conduite à prendre la parole sur les réseaux et à cocréer le hashtag #MonPostPartum.

Caractéristiques

  • Date de parution
    02/03/2023
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-263-18245-7
  • EAN
    9782263182457
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    176 pages
  • Poids
    0.23 Kg
  • Dimensions
    14,1 cm × 21,0 cm × 1,5 cm

Avis libraires et clients

Avis audio

Écoutez ce qu'en disent nos libraires !

À propos des auteurs

Camille Abbey a travaillé comme journaliste et rédactrice pour plusieurs médias : passée par Konbini et Madmoizelle, elle travaille aujourd'hui chez France Inter. Ses sujets d'expertise sont le féminisme, la parentalité et la littérature. Et ce qu'elle préfère, c'est lier ces trois aspects, parce que les mères manquent de ressources et vivent souvent leurs difficultés dans la solitude. Quand elle ne s'occupe pas de ses jumeaux, elle se consacre à un site collaboratif de critiques littéraires féministes qu'elle a créé, Missives (www.
lesmissives. fr). Illana Weizman est essayiste et militante féministe et antiraciste. En 2020, elle a co-créé le hasthtag #MonPostPartum avant de publier en tant qu'autrice Ceci est notre post-partum (Marabout, 2021) et Des blancs comme les autres ? Les Juifs, angle mort de l'antiracisme (Stock, 2022). Renée Greusard est journaliste. Elle a travaillé pour différentes rédactions (L'Humanité, Les Inrocks, Libération, Causette, Arte Radio, le Mouv, France Inter) avant de rejoindre en 2011 celle de Rue89 (L'Obs).
Elle y traite aujourd'hui majoritairement de sujets relatifs à l'intimité, à la sexualité et au genre, en plus de collaborer avec la revue Topo et d'adapter sa série " Tinder Surprise " pour Arte Creative. En 2020, elle ajoute une corde à son arc en co-présentant l'émission " Crac-Crac " avec Monsieur Poulpe sur Canal+. Elle a publié Choisir d'être mère et Enceinte tout est possible (Lattès). Claire Tran est comédienne et danseuse, mère de deux enfants.
Elle est cofondatrice de l'association Parents & Féministes, qui oeuvre pour une parentalité égalitaire et une enfance sans sexisme. En plus de développer un plaidoyer sur divers sujets comme les congés parentaux, les modes de garde ou encore l'éducation non-sexiste, Parents & Féministes organise des groupes de parole pour les mères. Claire milite pour un féminisme joyeux et concret, et admet qu'être une " bonne féministe " est aussi illusoire que l'idée d'être une " bonne mère ".
Julia Kerninon est née en 1987 à Nantes. Elle a publié Buvard (2014), Le Dernier Amour d'Attila Kiss (2016), Une Activité respectable (2017), Ma dévotion (2018), Liv Maria (2020), Le Chaos ne produit pas de chefs-d'oeuvre (2021) et Toucher la terre ferme (2022). Anne-Sophie Brasme est professeur de lettres. En 2001, elle publie son premier roman, Respire (Fayard, 2001), qui a reçu le prix du premier roman de l'Université d'Artois et a été adapté au cinéma en 2014.
Depuis, elle a publié Le Carnaval des monstres et Notre vie antérieure, tous deux salués par la presse, ainsi que Que rien ne tremble (Fayard, 2021) sur l'expérience de la maternité. Elodie Font est journaliste et scénariste. Elle se fait connaitre en 2017 pour le documentaire Coming in réalisé pour Arte Radio (qui reçoit le prix de la visibilité LGBTI : Out d'or 2018 du meilleur documentaire) ainsi que pour ses podcasts sur la procréation médicalement assistée pour Cheek Magazine.
En tant que scénariste, elle a notamment publié Coming in (Payot) en 2021. Gabrielle Richard est sociologue et chercheuse, spécialiste des questions de genre et de sexualité. Elle est l'autrice d'Hétéro, l'école ? Plaidoyer pour une éducation anti-oppressive à la sexualité (éditions du remue-ménage, 2019) et de Faire famille autrement (Binge audio éditions, 2022). Québécoise, elle est queer et parent de deux enfants qu'elle élève à Paris, avec sa partenaire non binaire.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Mères sans filtre - 8 récits intimes de déclics féministes pour libérer la parole sur la maternité est également présent dans les rayons

17,90 €