Les spiritains en Haïti - D'Eugène Tisserant (1814-1845) à Antoine Adrien (1922-2003) (Broché)

  • Karthala

  • Paru le : 14/06/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Ecrit à l'occasion du troisième centenaire de la congrégation du Saint-Esprit (1703-2003) - donc avant l'épouvantable catastrophe du tremblement de... > Lire la suite
29,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 23 juin et le 27 juin
ou
Votre note
Ecrit à l'occasion du troisième centenaire de la congrégation du Saint-Esprit (1703-2003) - donc avant l'épouvantable catastrophe du tremblement de terre du 12 janvier 2010 - le livre d'Emile Jacquot témoigne des liens très forts qui unissent depuis le milieu du XIXe siècle la congrégation du Saint-Esprit avec Haïti. La première partie du livre a le mérite de revisiter l'histoire de la christianisation en Haïti au XIXe siècle à travers un cas à la fois particulier et extrêmement significatif : celui des Spiritains. Il livre finalement des " chroniques " pleines de vie, qui permettent de bien comprendre les difficultés et les enjeux de l'évangélisation sur le terrain. Dans la seconde partie de l'ouvrage, l'auteur évoque des événements et des personnages qu'il a lui-même connus. C'est donc un témoignage de première main sur une histoire encore peu ou mal connue que nous livre ici Emile Jacquot. Et à travers ce passionnant récit, c'est toute l'évolution récente de la grande île qui se dévoile, tant la place de l'Eglise catholique est essentielle au coeur d'un Etat encore largement en construction. Emile Jacquot sait trouver le ton juste pour évoquer une histoire terrible, marquée par la violence, l'exploitation des plus démunis, et le renoncement ou la corruption des élites. Certes, il ne dissimule pas son admiration pour un Antoine Adrien, Spiritain haïtien porté par l'esprit de la conférence de Medellin, pas plus qu'il n'omet de signaler l'attitude pour le moins ambigüe de certains évêques. Mais il prend soin de replacer les positions individuelles dans un contexte plus large : frustrations de certains prêtres haïtiens face à un paternalisme réel ou supposé des missionnaires européens, instrumentalisation constante du spectre communiste, ingérences répétées des Etats-Unis, tentations autoritaires au sein de l'institution catholique...
  • LA SOCIETE COLONIALE
  • L'INDEPENDANCE : 1804
  • EUGENE TISSERANT (1814-1845)
  • VERS LE SCHISME ? (1844-1845)
  • LE CONCORDAT DE 1860 ET LES DEBUTS DE L'ORGANISATION
  • CHRONIQUES 1860-1960
  • DECOLONISATION OU DOMESTICATION ? SOUS LE REGIME DU DOCTEUR FRANCOIS DUVALIER (1957-1969)
  • L'EXPULSION EN 1969
  • EN DIASPORA
  • RETOUR D'EXIL EN 1986
  • Date de parution : 14/06/2010
  • Editeur : Karthala
  • Collection : Mémoire d'Eglises
  • ISBN : 978-2-8111-0385-9
  • EAN : 9782811103859
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 342 pages
  • Poids : 0.61 Kg
  • Dimensions : 16,0 cm × 24,0 cm × 2,1 cm

Biographie d'Emile Jacquot

Emile Jacquot, né en 1918, spiritain depuis 1939, part pour Haïti en 1951 où il travaille jusqu'à l'expulsion des Spiritains en 1969. En Guadeloupe jusqu'en 1972, puis en France. De 1976 à 1986, à Brooklyn, aux USA, auprès des immigrés haïtiens. La chute de Duvalier permet le retour des Spiritains en Haïti. Là, de 1986 à 1993, Emile jacquot est témoin des efforts que fait le Père Antoine Adrien pour tenter de sauver le pays du chaos. Rentré en France en 1996 Présentement, à Chevilly-Larue (Val-de-Marne).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Les spiritains en Haïti - D'Eugène Tisserant (1814-1845) à Antoine Adrien (1922-2003) est également présent dans les rayons

Emile Jacquot - Les spiritains en Haïti - D'Eugène Tisserant (1814-1845) à Antoine Adrien (1922-2003).
Les spiritains en Haïti. D'Eugène Tisserant (1814-1845) à...
29,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK