Les enquêtes ouvrières dans l'Europe contemporaine - Entre pratiques scientifiques et passions politiques - Grand Format

Note moyenne 
La question sociale, telle qu'elle s'invente avec l'industrialisation, s'avère au premier chef une inquiétude sur la condition ouvrière et son évolution.... Lire la suite
28,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 17 août et le 24 août
En librairie

Résumé

La question sociale, telle qu'elle s'invente avec l'industrialisation, s'avère au premier chef une inquiétude sur la condition ouvrière et son évolution. En revisitant ce qui fut indissociablement une pratique scientifique et une passion politique, cet ouvrage offre une contribution originale à une histoire transnationale de l'Europe contemporaine. S'il est un spectre qui hante l'Europe des XIXe et XXe siècles, c'est bien celui de la classe ouvrière.
Ces mondes ouvriers, si prompts aux soulèvements, constituent d'abord une énigme que de multiples enquêtes visent à résoudre et une menace qu'il s'agit d'évaluer et de résorber. Ce livre propose le premier inventaire raisonné de ces enquêtes à l'échelle européenne et montre combien ces pratiques structurent le champ politique et les sciences sociales. Partant de trois moments où l'enquête ouvrière s'impose dans le débat public européen, l'ouvrage envisage ensuite des configurations d'enquêtes, saisies au prisme des professions qui les mènent, des organisations qui les suscitent, des thèmes qui les structurent ou des controverses qu'elles nourrissent.
Au coeur de ces enquêtes, les ouvriers en sont régulièrement aussi les acteurs, y trouvant parfois un terrain de formation. L'ouvrage propose ainsi un étonnant voyage à ses lecteurs : s'il leur fait parcourir l'Europe en tous sens, il les dépayse en les conduisant de la Vienne impériale aux taudis de Manchester et des cités minières du Borinage jusqu'aux usines Mirafiori de Turin. Il revisite aussi des figures illustres des sciences sociales : Engels, Le Play, Weber ou Halbwachs.
; Les faisant voisiner avec des artistes, Zola et les écrivains naturalistes ou les cinéastes autour de Chris Marker autant qu'avec des collectifs soudés par un engagement : des jocistes de Belgique et de France aux militants révolutionnaires français et italiens des années 68.

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/12/2019
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7071-9984-3
  • EAN
    9782707199843
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    448 pages
  • Poids
    0.55 Kg
  • Dimensions
    15,7 cm × 24,5 cm × 3,2 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Eric Geerkens enseigne l'histoire économique et sociale à l'université de Liège. Nicolas Hatzfeld est chercheur spécialisé en histoire contemporaine. Il enseigne au département d'histoire de l'Université d'Evry Val d'Essonne. Isabelle Lespinet-Moret est professeure à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et co-directrice du CHS, Centre d'histoire sociale des mondes contemporains Xavier Vigna est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Bourgogne.
Il est notamment l'auteur de L'espoir et l'effroi. Luttes d'écritures et luttes de classes en France au XXe siècle (La Découverte, 2016).

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,00 €