Le retour du prédateur - Mise en scène du sauvage dans la société post-rurale (Broché)

  • PU Rennes

  • Paru le : 01/02/2011
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
La hantise du sauvage est passée de mode. Pour être en adéquation avec les valeurs contemporaines il faut aimer les fauves. Il faut les avoir vus,... > Lire la suite
15,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 20 décembre et le 21 décembre
ou
Votre note
La hantise du sauvage est passée de mode. Pour être en adéquation avec les valeurs contemporaines il faut aimer les fauves. Il faut les avoir vus, avoir entendu leurs grognements nocturnes et leurs chants d'amour. Il faut même leur ressembler. L'animal sauvage est partout. Il envahit les campagnes et les bois abandonnés par les ruraux. Il fréquente nos maisons sous forme de trophées (très à la mode en dépit de l'écologisme ambiant), de nourriture (l'alimentation à base de gibier a doublé en quelques années), de vêtements (après une courte éclipse la fourrure est revenue). Il fournit des modèles de comportement et se prête aux identifications les plus hétérogènes : sous le signe du prédateur, on voit cohabiter des "écolos" pacifistes, des biologistes engagés, des néo-chamanes romantiques, des néo-nazis enragés. Comment expliquer cet engouement pour le sauvage ? S'agit-il d'un besoin profond ou d'une mode ? Faut-il y voir le réveil de nos pulsions les plus archaïques (celles-là mêmes que nous partageons avec les autres animaux) ? Le reflet d'une prise de conscience environnementaliste ? Un simple effet de marché ?
    • AVANT L'Ecologie 5souvenirs pre6ecologiques°; Le travail de la mémoire : oublier, remplacer
    • Vermine is beautiful
    • Fiertés néolithiques
  • IDENTIFICATIONS AU PREDATEUR DANS LA SOCIETE POST-AGRICOLE
    • A quoi bon choisir ? La physionomie protéiforme de l'acteur social
    • Envie de sauvage
    • Néo-paganismes et autres révisionnismes
  • LES CHARMES DE LA PREDATION : COURTE DIATRIBE SCIENTIFIQUE
    • Domestique/sauvage : un champ pulsionnel ?
    • Nouveau folklore : les vertus explicatives du cerveau reptilien
    • La tentation jungienne
  • CONSEQUENCES ANTHROPOLOGIQUES DU RETOUR DU PREDATEUR
    • La gauche et la droite chez les prédateurs
    • Faut-il se réjouir du retour des prédateurs ?
    • Apocalypses
  • Date de parution : 01/02/2011
  • Editeur : PU Rennes
  • Collection : Essais
  • ISBN : 978-2-7535-1299-3
  • EAN : 9782753512993
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 132 pages
  • Poids : 0.19 Kg
  • Dimensions : 14,0 cm × 23,0 cm × 1,1 cm

Biographie de Bernardo Dalla Bernardina

Sergio Dalla Bernardina est professeur d'ethnologie à l'université de Bretagne Occidentale (Faculté des lettres et sciences humaines Victor Segalen, à Brest), où il dirige le séminaire permanent d'anthropologie de la nature "Ordre naturel et bricolages humains". Parmi ses ouvrages consacrés à ta nature : L'utopie de la nature. Chasseurs, Ecologistes, Touristes, Paris, Imago, 1995 et L'éloquence des bêtes, Paris Métailié, 2006.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Le retour du prédateur - Mise en scène du sauvage dans la société post-rurale est également présent dans les rayons

Bernardo Dalla Bernardina - Le retour du prédateur - Mise en scène du sauvage dans la société post-rurale.
Le retour du prédateur. Mise en scène du...
15,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK