Journal d'une ouvrière vendéenne - Rebelle par obligation ! - Grand Format

Note moyenne 
C'est l'histoire d'une jeune ouvrière qui, à 15 ans, entre à l'usine. Nous sommes en 1968 dans le bocage vendéen et les patrons qui ouvrent des ateliers... Lire la suite
18,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 10 mars
En librairie

Résumé

C'est l'histoire d'une jeune ouvrière qui, à 15 ans, entre à l'usine. Nous sommes en 1968 dans le bocage vendéen et les patrons qui ouvrent des ateliers de confection où afflue une main-d'oeuvre rurale abondante et docile, sont les seigneurs du pays, les nouveaux "Monsieur notre Maître de naguère. Ils offrent emploi et salaire et à ce titre s'acquièrent le respect de toute la population. Catherine n'admet pas les conditions de travail déplorables, l'abrutissement journalier où silence et soumission sont la règle.
De gêneuse, elle devient pestiférée lorsqu'elle décide de créer une section syndicale dans son entreprise. S'enchaînent alors vexations, insultes, agressions verbales et physiques, et finalement licenciement, toute la gamme du harcèlement, y compris de la part de ses collègues qui iront jusqu'à faire grève contre sa réintégration dans l'usine pourtant décidée par les tribunaux. Qu'est-ce qui a permis à Catherine de tenir, quel soutien la CFDT lui a-t-elle apporté et comment le droit a-t-il fini par s'imposer dans la douleur, c'est ce qu'elle raconte dans ce livre.
Ce récit, à la fois personnel, plein de souffrance et d'émotion, apparaît aujourd'hui encore, d'une actualité évidente parce qu'il a toujours du sens pour les salariés et qu'il est porteur d'espoir pour les travailleurs en quête de respect.

Caractéristiques

  • Date de parution
    23/09/2020
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-9573250-0-9
  • EAN
    9782957325009
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    237 pages
  • Poids
    0.255 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,0 cm × 1,7 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

Ce témoignage est celui d'une femme vendéenne, ouvrière depuis ses 15 ans, qui s'est battue pour le droit des travailleurs. Catherine n'admet pas les conditions de travail déplorables des ouvriers dans le Bocage vendéen. Lorsqu'elle décide de créer une section syndicale dans son entreprise, elle est considérée comme une gêneuse. S'enchaînent alors vexations, insultes, agressions verbales et physiques, et finalement licenciement.
Ce récit, à la fois personnel, plein de souffrance et d'émotion, est aujourd'hui encore, d'actualité. Il est encore le reflet des conditions de travail de certains salariés et reste porteur d'espoir pour les travailleurs en quête de respect.

À propos de l'auteur

Biographie de Catherine Marot

Catherine Marot est née à Réaumur en Vendée. A la retraite elle décide de publier son journal d'ouvrière en confection. Cette expérience lui a permis de poursuivre son engagement syndical à la CFDT. Ses écrits se nourrissent de ses rencontres et de l'action syndicale qu'elle a menée tout au long de sa vie professionnelle.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
18,00 €