Hédonismes - Penser et dire le plaisir dans l'Antiquité et à la Renaissance

Note moyenne 
Cet ouvrage collectif est le fruit d'un colloque sur les philosophies du plaisir qui a réuni philologues et philosophes, spécialistes de l'Antiquité... Lire la suite
22,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 27 janvier et le 1 février
En librairie

Résumé

Cet ouvrage collectif est le fruit d'un colloque sur les philosophies du plaisir qui a réuni philologues et philosophes, spécialistes de l'Antiquité et de la Renaissance, en juin 2004, à l'Université de Lille 3. Les études proposées analysent d'abord la formation des pensées du plaisir dans le monde antique et les débats qu'elles suscitèrent entre les différentes écoles, des grands théoriciens de l'Antiquité grecque jusqu'au début de l'ère chrétienne. Elles mettent aussi en évidence les réajustements et les discussions qui eurent lieu parfois au sein même des grandes familles philosophiques, chez les Cyrénaïques et les Epicuriens, mais aussi chez les Néoplatoniciens. On mesure alors combien l'Antiquité reste attachée à une pensée hédoniste dont la poésie latine s'est faite l'écho. En explorant ensuite le champ de la réception humaniste, ces travaux permettent d'évaluer la dette des philosophes de la Renaissance à l'égard de leurs prédécesseurs grecs et romains, mais aussi, dans un cadre politique, religieux et moral différent, de mieux cerner les enjeux d'une pensée du plaisir au sein de nouvelles configurations philosophiques, qu'il s'agisse de l'épicurisme chrétien d'un Lorenzo Valla ou de l'alliance d'épicurisme et de néoplatonisme chez Marsile Ficin. De glissements en réappropriations, un vaste corpus se dessine, en particulier de langue latine, assez délaissé jusqu'à présent et que ce recueil propose d'explorer.

Sommaire

  • VIVRE LE PLAISIR - VIVRE SANS PLAISIR ; PROBLEMATIQUES ANTIQUES
    • Plaisirs cyrénaïques ; Pour une logique de l'évolution interne à l'école
    • Tous les plaisirs sont-ils des genèses ? Etude sur le statut des plaisirs purs dans le Philèbe de Platon
    • Le souvenir des plaisirs : le rôle de la mémoire dans la thérapeutique épicurienne
    • Le calcul épicurien des plaisirs : l'utile & l'agréable
    • Plaisir et mémoire chez Sénèque
    • Le mariage : plaisir de la censure ?
    • Le plaisir dans le néoplatonisme
  • DU DISCOURS PHILOSOPHIQUE A L'EXPRESSION POETIQUE : PLAISIRS SENSUELS, PLAISIR INTELLECTUEL
    • La notion de voluptas chez Lucrèce et sa réception dans la poésie érotique romaine (Virgile, Bue 2 ; Géorg 3 ; Properce, 1, 10 ; Ovide, Hér
    • 18 ; Ars ; Mét, 4)
    • Aimer et souffrir : quelques réflexions sur la " Philosophie dans le boudoir " de l'Ars amatoria
    • Le plaisir littéraire au XVIee siècle : jalons d'une approche philosophique
  • LES PENSEES DU PLAISIR AU MIROIR DE LA RENAISSANCE
    • Débauche ou plaisir chrétien, se réclamer d'Epicure à la Renaissance : entre Lorenzo Valla et Le Tasse
    • La théorie du plaisir dans les traités civils de Giovanni Pontano
    • Les plaisirs du sage : délices intellectuelles ou juste rapport du corps et de l'esprit dans le De sapience de Charles de Bovelles (1479-1567) ?
    • Voluptas et beatitudo chez Marsile Ficin et Agostino Nifo ; Théories du plaisir et détours du discours
    • Marionnette ou miracle ? Une note sur l'interprétation ficinienne d'un passage des Lois de Platon (I, 644c1-645c8)

Caractéristiques

  • Date de parution
    30/08/2007
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-85939-919-1
  • EAN
    9782859399191
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    290 pages
  • Poids
    0.53 Kg
  • Dimensions
    16,0 cm × 24,0 cm × 1,9 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

"les livres parlent aux livres, et c'est un grand plaisir - un autre !"

À propos des auteurs

Laurence Boulègue est agrégée de Lettres classiques et maître de conférences en philologie et littérature néo-latines à l'Université de Lille 3. Elle étudie la réception humaniste de l'héritage antique, particulièrement l'évolution de l'aristotélisme et des différents courants de pensée philosophiques au tournant des XVe et XVIe siècles italiens. Carlos Lévy est agrégé de Lettres classiques et Professeur de langue et littérature latines à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV). Il s'est spécialisé dans l'étude de la philosophie hellénistique et romaine à laquelle il a consacré de nombreux travaux. Les thèmes principaux de sa recherche sont le scepticisme antique, Cicéron et Philon d'Alexandrie.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

22,00 €