Emirs et présidents. Figures de la parenté et du politique dans le monde arabe

Note moyenne 
Monarchiques ou républicains, marqués par la tradition ou ouverts à la modernité, les régimes politiques dans le monde arabe contemporain présentent,... Lire la suite
24,50 € Neuf
Définitivement indisponible
En librairie

Résumé

Monarchiques ou républicains, marqués par la tradition ou ouverts à la modernité, les régimes politiques dans le monde arabe contemporain présentent, à côté d'une grande diversité d'institutions, quelques remarquables constantes. Si une forte individualisation consacre les figures de l'autorité, émir, sultan ou raïs, néanmoins les liens de parenté et de mariage, tout comme les appartenances tribales, conditionnent la formation, le maintien et la transmission du pouvoir. S'inspirant des travaux anthropologiques et historiques sur la tribu et les formations étatiques arabes anciens et modernes, les auteurs proposent de nouvelles clés de lecture des événements politiques majeurs qui ont marqué ces sociétés : dans le contexte contemporain, par exemple, la crise irakienne, les successions en Jordanie, au Maroc ou n Syrie, les composantes tribalistes des régimes yéménites ou soudanais... Cette démarche comparative s'appuie sur une large mobilisation interdisciplinaire. La signification de la filiation prophétique est explorée à travers la sunna, les fondements sémantiques de la notion d'Etat, la dawla, interprétés à la lumière de la tradition arabe médiévale. Partant sont analysées les fonctions de la légitimité chérifienne, du Maroc du XVIème siècle, de l'" arabité " en Insulinde coloniale, ainsi que la place du phénomène tribal dans la Mauritanie du XVIIIème siècle et en Tunisie post-coloniale. L'articulation des figures de la parenté et du politique est mise en évidence tant dans l'histoire de la Mauritanie et du Yémen qu'à travers les politiques contemporaines de " retribalisation " au Soudan islamiste, tandis que la dimension patrimoniale de l'Etat, représenté comme une " maison " au sens où l'entend Claude Lévi-Strauss, empreint l'Irak de Saddam Hussayn ou la Jordanie hachémite. Émirs et présidents offre ainsi une contribution particulièrement originale à la compréhension des faits politiques dans le monde arabe contemporain et ancien.

Sommaire

  • PARENTE, GENEALOGIE, POUVOIR
    • Filiations prophétiques
    • Réflexions sur la personne de Muhammad
    • Le don précieux de la généalogie
    • Imposture et transmission généalogique : une contestation du sharifisme ? La généalogie et les capitaux flottants : Al-Shaykh Sîd Al-Mukhtâr et les Kunta
    • Dawla
    • La politique au miroir de la généalogie
  • TRIBUS, MAISONS, ETATS
    • Tentes et campements
    • Peut-on parler de dynasties émirales au Sahara occidental ? Colonialistes, communistes et féodaux : rhétoriques de l'ordre au Sud-Yémen
    • L'Etat face aux razzias de ses anciens nomades dans le Sahara tunisien : sédentarisation et détribalisation
    • " La Gabilâ est devenue plus grande " permanences et évolutions du " modèle tribal " chez les pasteurs Ahamda du Soudan arabe
    • La " maison " de Saddam Husayn
    • Une politique de " maisons " dans la Jordanie des tribus : réflexions sur l'honneur, la famille et la nation dans le royaume hashémite.

Caractéristiques

  • Date de parution
    27/03/2001
  • Editeur
  • ISBN
    2-271-05825-2
  • EAN
    9782271058256
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    370 pages
  • Poids
    0.585 Kg
  • Dimensions
    15,4 cm × 23,8 cm × 2,1 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Pierre BONTE, anthropologue, est directeur de recherche au CNRS. Édouard CONTE, anthropologue, est directeur de recherche au CNRS. Paul DRESCH est professeur d'anthropologie sociale à l'Université d'Oxford.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK