Correspondance - 1934-1968 - Grand Format

Note moyenne 
Jean Paulhan et Armand Petitjean - Correspondance - 1934-1968.
« Il va sans dire que lorsque la question se posera : les quelques centaines de lettres qu’il m’a écrites [sic] sont à la disposition de celui,... Lire la suite
36,60 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 23 octobre et le 25 octobre
En librairie

Résumé

« Il va sans dire que lorsque la question se posera : les quelques centaines de lettres qu’il m’a écrites [sic] sont à la disposition de celui, celle ou ceux qui assumeront la responsabilité de son “héritage” littéraire » (lettre 695). Ce post-scriptum de la lettre d’Armand Petitjean écrite le 10 octobre 1968, au lendemain de la mort de Jean Paulhan, et reçue par Dominique Aury, dernière compagne du directeur de La Nouvelle Revue française, reflète bien la préscience historique et la sensibilité de l’auteur.
Ce corpus de presque sept cents lettres s’échelonne sur plus de trente ans, de 1934 à 1968. Le lecteur assiste de près à une véritable et passionnante aventure intellectuelle à travers la période la plus turbulente du XXe siècle : les journées de février 1934, le Front populaire, l’Anschluss, la crise de Munich, la « Drôle de Guerre », la défaite, l’Occupation, la Libération, les débuts de la Guerre froide, la résurrection de La NRF en 1953, la crise algérienne, l’établissement de la Ve République… Indissociable de cette aventure intellectuelle, et actrice aussi capitale que les deux hommes, s’illustre La NRF elle-même, déjà bien établie en tant qu’institution politico-culturelle.
Qu’apprend-on à la lecture de ces lettres, en sus de leur inestimable valeur historique ? Pardessus tout, il s’agit de l’amitié. Dès le début, les deux hommes ont conscience d’être sur la même longueur d’ondes. Comme dans toute amitié qui dure, il y a pourtant des querelles et même des menaces de rupture. Des différences vont les opposer, notamment sous l’Occupation. Tour à tour, les lettres révèlent l’humour partagé, la franchise, la fidélité, l’intelligence de cette amitié, en dépit des colères, des vicissitudes, des réconciliations qui la soumettent à l’épreuve.
Aléas du destin, aléas de l’histoire, complicités et discussions, exigences à l’égard de soi, à l’égard de l’ami, affection indéfectible : la correspondance de ces deux hommes nous livre enfin ses richesses, sa complexité humaine et historique.

Caractéristiques

  • Date de parution
    20/01/2011
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-07-013177-8
  • EAN
    9782070131778
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    736 pages
  • Poids
    0.77 Kg
  • Dimensions
    14,1 cm × 20,5 cm × 4,0 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Essayiste, critique d’art, théoricien de la langue et de la littérature, Jean Paulhan (1884-1968) dirige La Nouvelle Revue française à partir de 1925, exerçant une influence considérable sur le monde des lettres et des arts. Il est élu à l’Académie française en 1945. Essayiste, journaliste, philosophe et éditeur, Armand M Petitjean (1913-2003) vit sa pensée radicalement modifiée par la Seconde guerre mondiale, se livrant désormais à ce qu’il appelait « un examen de conscience occidental ».
Il s’intéressa à l’écologie dès la fin des années 1960, participant aux premiers cercles écologiques (Ecoropa, Groupe Science-Culture…) et créant plusieurs collections sur ce thème, chez Fayard, puis au Seuil.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
36,60 €