Changement climatique et droits des Etats - L'exemple de Tuvalu

Note moyenne 
Tempêtes, inondations, sécheresses, tous ces événements climatiques extrêmes nous impressionnent par la récurrence des désarrois humains et des... Lire la suite
13,50 € Neuf
Expédié sous 6 à 12 jours
Livré chez vous entre le 4 février et le 10 février
En librairie

Résumé

Tempêtes, inondations, sécheresses, tous ces événements climatiques extrêmes nous impressionnent par la récurrence des désarrois humains et des dévastations écologiques qu'ils génèrent. Depuis le sommet de la Terre à Rio il y a vingt ans, en passant par Copenhague, la communauté internationale tente de dépasser le simple effroi et le constat d'impuissance pour analyser sa responsabilité et les possibilités concrètes d'endiguer les changements climatiques.
Si les négociations internationales ont traité des impacts environnementaux et économiques de ces bouleversements du climat, l'urgence se tourne également vers les conséquences humaines. Mais avons-nous imaginé un seul instant qu'au-delà des victimes qui se comptent déjà en millions, nous pourrions assister à la disparition inexorable d'un Etat, à la fois territoire géographique où vit une population, et organisation politique ? C'est la situation possible de l'état de Tuvalu, archipel polynésien menacé par la montée des eaux.
Sans territoire, englouti, que devient Tuvalu ? Un Etat peut-il "déménager" ? Tuvalu pourra-t-il continuer à exister, et où ? Que deviennent les Tuvaluens ? De quelle nationalité peuvent-ils se réclamer ? Bénéficient-ils d'une protection internationale ? Toutes ces questions sont posées par l'Etat de Tuvalu à l'ensemble de la communauté humaine. Natacha Bracq nous conduit au coeur de l'histoire du droit international, à interroger les fondements juridiques de l'organisation mondiale incapable de répondre aux problèmes de cet Etat et à la condition de notre identité de citoyen historiquement lié au territoire.
A ce problème inédit, la solution ne pourra être qu'originale.

Caractéristiques

  • Date de parution
    23/10/2012
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-917544-05-1
  • EAN
    9782917544051
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    114 pages
  • Poids
    0.125 Kg
  • Dimensions
    13,0 cm × 18,0 cm × 1,0 cm

Avis libraires et clients

L'éditeur en parle

On trouvera dans ce premier texte de Natacha Bracq l’énergie d’une toute jeune femme, bientôt avocate et certainement représentative d’une jeunesse consciente, engagée, impliquée dans les grands enjeux de notre planète. Ce livre nous parle d’un îlot a cœur du Pacifique, menacé de disparition par la montée des eaux liée au réchauffement climatique. Que peut le droit international pour préserver un droit à l’existence à ce petit État de Tuvalu ? De quelle citoyenneté pourront se réclamer les Tuvaluens si leur territoire disparaît ? Ce livre à l’écriture vive apportera à la plupart d’entre nous de nombreuses informations passionnantes sur la constitution du droit international.
Et aussi la situation difficile de ce petit bout de Terre nous parle de notre place à tous, de notre identité de citoyen du monde.

À propos de l'auteur

Biographie de Natacha Bracq

Natacha Bracq a été très jeune sensibilisée aux questions liées à l'environnement et à ses conséquences pour les populations. C'est en Angleterre, en 2009 lors de sa formation dans le cadre du programme Erasmus, qu'elle s'engage plus particulièrement sur les problématiques des changements climatiques en participant notamment au Climat camp à Londres.

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Changement climatique et droits des Etats - L'exemple de Tuvalu est également présent dans les rayons

13,50 €