Castor de guerre

Note moyenne 
2 notes -  Donner un avis
Danièle Sallenave - Castor de guerre.
"Castor de guerre" : ces mots que Simone de Beauvoir écrit en 1939 au dos d'une petite photographie résonnent comme une promesse et dessinent le programme... Lire la suite
25,40 € Neuf
  • Poche
  • Grand format
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 24 octobre et le 28 octobre
En librairie

Résumé

"Castor de guerre" : ces mots que Simone de Beauvoir écrit en 1939 au dos d'une petite photographie résonnent comme une promesse et dessinent le programme d'une vie aussi exigeante dans les choix privés que dans les choix publics. Les affrontements politiques de l'après-guerre, de la guerre froide, de la décolonisation la poussent à une radicalité qui offre peu de place au doute, à l'indulgence et au compromis.
Et la réussite éclatante de son oeuvre, l'écho mondial du Deuxième Sexe auprès de lecteurs qui ne sont pas tous des femmes dessinent une image d'elle que ses Mémoires vont encore accentuer. Construite, contrôlée, impérieusement diurne. Masquant parfois les contradictions secrètes d'une femme passionnée, prise entre l'ardeur de vivre et l'horreur du néant. Faire le portrait de Simone de Beauvoir en Castor de guerre, c'est raconter aussi ce que fut le XX ?, ce "siècle des extrêmes" .
Un monde d'antagonismes radicaux, où les intellectuels français avaient encore un rôle, celui de "grandes consciences" , généreuses, intrépides, jusqu'à l'aveuglement parfois. L'échec des grandes idéologies, la fin de la suprématie européenne, la globalisation ont signé notre entrée dans un monde entièrement différent. Mais en relisant l'oeuvre incandescente de Simone de Beauvoir, on se demande s'il faut se réjouir que sa passion de l'Absolu ait fait place à un relativisme qui laisse sans réponses les grandes questions qu'elle avait osé affronter.

Sommaire

    • Je promène un dieu en moi
    • Ce signe jumeau sur nos fronts
    • La magie qui naissait de nos regards entrecroisés
    • Le temps se brisa, le sol bougea et je changeai
    • Des peurs, des colères, une impuissance aveugle
    • Ma vraie et chaude place est contre votre cœur aimant
    • La postérité, je m'en foutais, Ou presque
    • J'ai presque cinquante ans : bientôt tout va sombrer
    • Aller voir de nos yeux la révolution en marche
    • Quelqu'un d'autre que moi pleurait en moi
    • Sa mort nous sépare, Ma mort ne nous réunira pas

Caractéristiques

  • Date de parution
    03/01/2008
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-07-078146-1
  • EAN
    9782070781461
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    601 pages
  • Poids
    0.745 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 22,5 cm × 4,0 cm

Avis libraires et clients

Avis clients

L'éditeur en parle

"Castor de guerre" : ces mots que Simone de Beauvoir écrit en 1939 au dos d'une petite photographie dessinent le programme d'une vie aussi exigeante dans les choix privés que dans les choix publics. Plus qu'une biographie, Castor de guerre est une rencontre avec Simone de Beauvoir, une lecture critique, sans dogmatisme, d'une oeuvre et d'une vie.

À propos de l'auteur

Biographie de Danièle Sallenave

Danièle Sallenave naît à Angers en 1940. Fille d’instituteurs, elle devient un écrivain renommé dans les années 80 et publie romans, pièces de théâtre et essais. Traductrice de l’italien, professeur de lettres et d’histoire du cinéma à l’université entre 1968 et 2001, elle écrit pour «Le Monde» et plusieurs revues («Les Temps Modernes» et «Le Messager européen»). Depuis 2009, elle tient une chronique hebdomadaire sur France Culture.
Danièle Sallenave jouit d’une grande reconnaissance dans le monde des lettres. Elle remporte le prix Renaudot en 1980 pour «Les Portes de Rubbio», ainsi que le Grand Prix de littérature de l’Académie française en 2005 pour l’ensemble de son ouvre. Six ans plus tard, en avril 2011, elle est élue membre de cette institution. Elle fait également partie du jury du Prix Femina. En 2009, elle développe une réflexion sur la lecture avec «Nous, on n’aime pas lire», fruit de sa rencontre avec les élèves et les enseignants d’un collège.
Depuis, elle a prolongé ce dialogue avec les enfants en explorant les enjeux de la fiction dans «Pourquoi écrit-on des romans ?» paru en 2010.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
25,40 €