L'homme et les mailles - Histoire critique des mailles textiles : filets, réseaux, tricot, crochet

Marguerite Gagneux-Granade

Note moyenne 
Marguerite Gagneux-Granade - L'homme et les mailles - Histoire critique des mailles textiles : filets, réseaux, tricot, crochet.
Au XXIe s. , les vêtements réalisés en mailles textile sont portés dans le monde entier ou presque. Ils auraient donc dû intéresser les sciences... Lire la suite
25,00 € Neuf
Définitivement indisponible
En librairie

Résumé

Au XXIe s. , les vêtements réalisés en mailles textile sont portés dans le monde entier ou presque. Ils auraient donc dû intéresser les sciences de l'homme nées et développées depuis bientôt trois siècles, l'ethnologie et l'anthropologie. Il n'en est rien, et la France en particulier les ignore. On cherche en vain les mots "Mailles" et "Tricot" dans les index et les bibliographies des ouvrages universitaires.
Mais on voit chez les marchands de journaux des périodiques multicolores permettant la réalisation de gants et de bonnets de ski. Ce livre n'a pas la prétention de découvrir qui a inventé le tricot, mais il essaie de faire le point sur des techniques mal connues qui suscitent encore des commentaires superficiels et des interprétations fantaisistes. Les mailles textiles ne créent pas du tissu, elles ne créent pas seulement du tricot.
Mais par des gestes sans rapport les uns avec les autres, avec des entrelacements, et non des croisements de fils, à l'aide d'outils variés, de bâtonnets sans chas, de tricotins, de crochets, de machines modestes ou énormes, elles réalisent des artefacts souples, mais fragiles, ce qui explique en partie le petit nombre de survivants. Ce livre voudrait aussi, modestement, attirer l'attention des étudiants, des archéologues et des conservateurs sur des champs de recherches prometteurs.
Les cargaisons de bateaux naufragés depuis fort longtemps ont pu être explorées par des procédés nouveaux. Depuis une trentaine d'années ont été créé en France des parkings souterrains : l'archéologie préventive a pris conscience que des débris en matériaux biodégradables pouvaient être aussi parlants que des fragments de métal ou de poterie. Les mailles ne doivent pas être considérées seulement comme un ouvrage de dames mais comme un sujet d'étude, à part entière, qui gagnerait à être davantage exploré.

Caractéristiques

  • Date de parution
    12/12/2016
  • Editeur
    Editions Insensées
  • ISBN
    978-2-9558095-0-1
  • EAN
    9782955809501
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    252 pages
  • Poids
    0.62 Kg
  • Dimensions
    24,0 cm × 17,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Marguerite Gagneux-Granade

Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, agrégée de lettres classiques, Mme Marguerite Gagneux-Granade a été professeure de lycée à Mulhouse puis à Lyon. En cherchant à mettre des réalités sous les mots, elle s'est posé des questions sur des activités manuelles traditionnelles que la machinisme a renouvelées : les mailles textiles et non seulement le tricot. Les Editions insensées sont nées suite à la rencontre entre l'auteure et l'éditrice lors d'une manifestation scientifique.
Au cours de cet événement, l'auteure avait évoqué son projet de publication ainsi que ses difficultés à trouver un éditeur acceptant de se lancer dans l'aventure, ce livre étant au croisement du livre pratique et du scientifique. Les Editions insensées ont donc vu le jour pour palier à ce manque et sont ravies d'avoir pu donner vie à un premier ouvrage si intéressant et richement documenté. Elles espèrent publier par la suite d'autres projets orphelins bien que passionnants !

Derniers produits consultés