Mékong dérives

  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/12/2004
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Descendre le Mékong depuis le Tibet jusqu'à la mer de Chine alors que, jadis, les premiers "explorateurs" de la future Indochine en remontaient le cours,... > Lire la suite
13,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Descendre le Mékong depuis le Tibet jusqu'à la mer de Chine alors que, jadis, les premiers "explorateurs" de la future Indochine en remontaient le cours, voilà une idée à contre-courant ! L'auteur assume ses choix : la rencontre avec les civilisations du Sud-Est asiatique, en particulier au Laos, l'a bouleversée, révélant chez elle des liens entre découverte de l'Autre, philosophie et désir d'Orient.
Son récit impressionniste est celui d'un monde en déclin - ou en pleine renaissance, c'est selon. Mékong dérives nous dit autant "de l'espoir des peuples qui en occupent les rives, de leur dignité [...] et de cette formidable énergie qui les habite", que du regard sensible d'un couple de voyageurs au sein duquel le "je" ne se confond avec le "nous" que pour mieux être contredit. Certes, il n'est guère de vérité au-delà de la mer de Chine et l'ancien fleuve des colonies, qui a vu passer tant de terreurs et de violences depuis plusieurs siècles, ne s'est parfois reflété dans nos Lumières que pour mieux s'y brûler.
Mais ce texte à la fois intime et universel est aussi une quête de vérité, une invitation au voyage sur les rives d'un fleuve qui fait jaillir les contraires - les beautés et l'horreur -, à la rencontre de l'infinie poésie de populations toujours en lutte contre l'effacement de l'histoire. "Du Nord au Sud, sur quatre mille deux cents kilomètres, le plus grand fleuve d Asie du Sud-Est évoque et reflète des silhouettes de paysans coiffés de chapeaux coniques, des populations chaussées de tongs, des villes encombrées de vélomoteurs, des maisons en bois sur pilotis, les robes safran des bonzes et l'écho des gongs rebondissant sur des ciels de mousson.
[...] Le Mékong nous était apparu le douzième jour, dans le village thaï de Chiang Khan. C'était la mousson. Ses eaux épaisses, couleur caramel, charriaient des troncs d'arbres arrachés en amont aux hautes terres du Tibet et de la Chine."
  • Date de parution : 01/12/2004
  • Editeur : L'Harmattan
  • Collection : Carnets de ville
  • ISBN : 2-296-38224-X
  • EAN : 9782296382244
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 208 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 208
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : 01 page(s) autorisée(s)
    • Copier coller : 01 page(s) autorisée(s)

Biographie de Nelly Bouveret

Journaliste-voyageuse, auteur de dramatiques et de biographies romancées d'Albert Camus ou de Saint-Exupéry pour Radio France, Nelly Bouveret recherche un espace littéraire entre voyage et philosophie. Ecrivain, elle est notamment l'auteur d'entretiens avec Christian Bobin, parus dans l'ouvrage La merveille et l'obscur. Elle vit et travaille à Nîmes, entre ville et garrigue. Mékong dérives est son premier récit de voyage.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Nelly Bouveret - Mékong dérives.
Mékong dérives
13,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter