Les fonctions politiques de l'école au Cameroun 1916-1976

  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/11/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
L'avènement colonial seul a introduit l'école en Afrique, et dès son apparition en milieu africain, son essence n'a pas fait l'objet de débats : elle... > Lire la suite
30,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
L'avènement colonial seul a introduit l'école en Afrique, et dès son apparition en milieu africain, son essence n'a pas fait l'objet de débats : elle s'est définie comme politique et essentiellement ainsi. Devenant la matrice unique et primordiale des valeurs à répandre, elle a infantilisé tous ceux (" indigènes ") qui ne possédaient pas ces valeurs occidentales afin de recréer des hommes nouveaux à l'image du colonisateur.
Le pouvoir nouveau ayant introduit de nouveaux rapports de domination, c'est à l'école qu'il s'est adressé pour susciter les adhésions les plus profondes et les plus durables à son assise et pour fonder sa légitimation. Devenant le moyen d'élévation sociale et la ressource matérielle indispensable à la survie de l'" indigène " projeté dans un rapport économique concurrentiel, les familles ont " sacrifié " leurs enfants à l'école pour qu'ils renaissent avec des armes nouvelles qui les transformeraient en vainqueurs.
Cette dialectique a provoqué des effets contradictoires désirés ou non désirés dont la conséquence politique qui nous intéresse a été la remise en cause du système colonial par les scolarisés. Avec les indépendances africaines, on a pu poser la question de sa nouvelle mission. Tout le long de cette période, la question de l'école ne s'est point posée en termes du " pour quoi " l'école mais du " comment " l'école.
C'est dire qu'elle n'a jamais été l'objet d'une remise en cause par les Etats nouveaux, et donc n'est l'avènement d'aucune décision propre à ces Etats, qui semblent s'en contenter en ne lui infligeant que des adaptations circonstancielles. Cette attitude laisse supposer que l'école a été reconduite aux mêmes fonctions de vulgarisation politique et de propagation de modèles économico-sociaux dans lesquels se reconnaissent les nouveaux utilisateurs et dont ils souhaitent la reproduction.
  • L'ECOLE ET L'INSTAURATION DE LA COLONISATION
    • Les composantes politiques du Cameroun colonial
    • La mission politique de l'école dans le système colonial
  • L'ECOLE ET LE CAMEROUN INDEPENDANT
    • Le système politique du Cameroun indépendant
    • Les fonctions politiques de l'école dans le Cameroun indépendant
  • Date de parution : 01/11/2010
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 978-2-296-44905-3
  • EAN : 9782296449053
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 438 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 438
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : 01 page(s) autorisée(s)
    • Copier coller : 01 page(s) autorisée(s)

Biographie de Hamidou Komidor Njimoluh

Hamidou Komidor Njimoluh est docteur d'Etat en science politique à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Il est actuellement ambassadeur du Cameroun au Congo-Brazzaville.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Hamidou Komidor Njimoluh - Les fonctions politiques de l'école au Cameroun 1916-1976.
Les fonctions politiques de l'école au Cameroun 1916-1976
30,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK