Colonna, les silences du doute

  • Archipel

  • Paru le : 04/05/2011
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Le 6 février 1998, le préfet de Corse Claude Érignac est assassiné à Ajaccio par un commando terroriste. Son successeur, Bernard Bonnet, est désigné... > Lire la suite
14,99 €
E-book - ePub
Vérifier la compatibilité avec vos supports
Votre note
Le 6 février 1998, le préfet de Corse Claude Érignac est assassiné à Ajaccio par un commando terroriste. Son successeur, Bernard Bonnet, est désigné pour conduire une opération « mains propres ». Dès l'automne, grâce à un informateur anonyme, il découvre les mobiles, le nom des assassins présumés et l'implication d'Yvan Colonna, alors que l'enquête était égarée sur une fausse piste. Mais l'affaire de la paillote Chez Francis, incendiée « sur son ordre » le 20 avril 1999, sert de prétexte pour le démettre de ses fonctions et l'incarcérer.
Ses renseignements ne seront pas exploités par l'instruction. Quant à son témoignage, il sera écarté lors du procès des assassins du préfet Érignac. La justice a condamné la quasi-totalité des membres du commando. Pour autant, l'assassinat de Claude Érignac n'est pas élucidé. Qui l'a revendiqué ? Qui a armé le bras des meurtriers ? À la veille du procès en cassation de Colonna, Bernard Bonnet, enfin appelé à témoigner, apporte des révélations capitales : oui, la tragédie aurait peut-être pu être évitée ; oui, les informations qu'il détenait ont été sciemment ignorées.
Le mutisme de conjurés, plus que leurs revirements, nourrit l'incertitude sur leur sincérité. Ce livre n'a d'autre ambition que de briser les « silences du doute ».
  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages : 368
    • Imprimable : Non Autorisé
    • Copier coller : Non Autorisé
Bernard Bonnet - Colonna, les silences du doute.
Colonna, les silences du doute
14,99 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK