Le service social du travail - Avatars d'une fonction, vicissitudes d'un métier

François Aballéa, Charlotte Simon

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/04/2004
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
18,75 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Le service social du travail est sans doute un des services les plus méconnus des entreprises et les assistantes sociales du personnel un des segments les moins familiers du travail social. Pourtant plus de cinq mille entreprises bénéficient de leurs prestations, et quelque trois mille cinq cents assistantes sociales les dispensent. C'est là un des paradoxes de ce métier, l'un des plus anciens du travail social puisqu'il trouve son origine durant le premier conflit mondial avec la nomination des surintendantes d'usines dans les ateliers d'armement.
Recrutées très sélectivement, formées dans une école prestigieuse, les surintendantes survivront à la guerre et s'imposeront dans le monde naissant des entreprises tayloriennes et des grandes administrations. Certains ont d'ailleurs vu en elles, les précurseurs de nos actuels directeurs des ressources humaines. Le Régime de Vichy légalisera le service, en 1942, lui affectant un personnel spécialisé, les conseillers sociaux du travail.
A la Libération, le législateur confirmera son existence. Pour autant, ni les conseillers ni les surintendantes d'usines ne réussiront à s'imposer et à donner une identité forte à leur service. Ils vont peu à peu être remplacés par des assistantes sociales. Les entreprises elles-mêmes, confrontant pourtant leurs salariés à de constants mouvements de restructuration, vont avoir de plus en plus tendance, dans les années quatre-vingt dix, à externaliser le service social et à le confier à des associations interentreprises, voire à des assistantes sociales libérales.
Avatars d'une fonction, vicissitudes d'un métier ! Par delà la présentation du service social du travail, de son environnement, de ses missions, du travail concret qui s'y fait, des carrières qui s'y déroulent, des identités qui s'y affirment, les auteurs s'interrogent ici sur l'échec relatif d'une dynamique professionnelle. Ils apportent une contribution essentielle à la sociologie des professions.
  • UN DES PLUS VIEUX METIERS DU MONDE DE L'INTERVENTION SOCIALE
    • Les vicissitudes d'un groupe professionnel
    • Un contexte en pleine mutation
    • Entrer dans la carrière
    • Une formation spécifique pour un métier spécifique
    • Prédispositions et orientation
    • Conseiller et assistant au travail
    • Un travail en partenariat
    • Positionnement délicat, déontologie complexe
    • Mode d'exercice professionnel et identité.
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 286
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé
François ABALLÉA est directeur du Groupe de Recherche Innovations et Sociétés (GRIS) du département de sociologie de l'Université de Rouen. Charlotte SIMON est chargée de recherche dans le même laboratoire.
François Aballéa et Charlotte Simon - Le service social du travail - Avatars d'une fonction, vicissitudes d'un métier.
Le service social du travail. Avatars d'une fonction,...
18,75 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter