Recueil de nouvelles

Le chef d'oeuvre inconnu - Un drame au bord de la mer - L'Elixir de longue vie

Honoré de Balzac, Gustave Doré, Romain Boucq

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Les éditions secrètes

  • Paru le : 18/08/2015
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
1,49 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Les trois nouvelles présentées dans ce recueil appartiennent aux "Etudes philosophiques" de Balzac. Elles ont pour fil conducteur la mise en lumière de la passion sous ses travers les plus négatifs. Elles sont suivies d'une postface qui donne aux textes un éclairage sur les intentions de l'auteur. "- Écoute, mon fils, reprit-il d'une voix affaiblie par ce dernier effort, je n'ai pas plus envie de mourir, que tu ne veux te passer de maîtresses, de vin, de chevaux, de faucons, de chiens et d'or. - Je le crois bien, pensa encore le fils en s'agenouillant au chevet du lit et en baisant une des mains cadavéreuses de Bartholoméo.
- Mais, reprit-il à haute voix, mon père, mon cher père, il faut se soumettre à la volonté de Dieu. - Dieu, c'est moi, répliqua le vieillard en grommelant. - Ne blasphémez pas, s'écria le jeune homme en voyant l'air menaçant que prirent les traits de son père. Gardez-vous-en bien, vous avez reçu l'extrême-onction, et je ne me consolerais pas de vous voir mourir en état de péché. - Veux-tu m'écouter ! s'écria le mourant dont la bouche grinça. Don Juan se tut.
Un horrible silence régna. À travers les sifflements lourds de la neige, les accords de la viole et la voix délicieuse arrivèrent encore, faibles comme un jour naissant. Le moribond sourit. - Je te remercie d'avoir invité des cantatrices, d'avoir amené de la musique ! Une fête, des femmes jeunes et belles, blanches, à cheveux noirs ! tous les plaisirs de la vie, fais-les rester, je vais renaître. - Le délire est à son comble, dit don Juan. - J'ai découvert un moyen de ressusciter.
Tiens ! Cherche dans le tiroir de la table, tu l'ouvriras en pressant un ressort caché par le griffon. - J'y suis, mon père. - Là, bien, prends un petit flacon de cristal de roche. - Le voici. - J'ai employé vingt ans à... En ce moment, le vieillard sentit approcher sa fin, et rassembla toute son énergie pour dire : - Aussitôt que j'aurai rendu le dernier soupir, tu me frotteras tout entier de cette eau, je renaîtrai. - Il y en a bien peu, répliqua le jeune homme. Si Bartholoméo ne pouvait plus parler, il avait encore la faculté d'entendre et de voir : sur ce mot, sa tête se tourna vers don Juan par un mouvement d'une effrayante brusquerie, son cou resta tordu comme celui d'une statue de marbre que la pensée du sculpteur a condamnée à regarder de côté, ses yeux agrandis contractèrent une hideuse immobilité.
Il était mort, mort en perdant sa seule, sa dernière illusion. En cherchant un asile dans le cour de son fils, il y trouvait une tombe plus creuse que les hommes ne la font d'habitude à leurs morts. Aussi, ses cheveux furent-ils éparpillés par l'horreur, et son regard convulsé parlait-il encore. C'était un père se levant avec rage de son sépulcre pour demander vengeance à Dieu ! - Tiens ! le bonhomme est fini, s'écria don Juan." (Extrait de "L'Elixir de longue vie")
Bons plans numériques
  • Date de parution : 18/08/2015
  • Editeur : Les éditions secrètes
  • ISBN : 978-2-37446-008-6
  • EAN : 9782374460086
  • Format : E-Book multi-format
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection
Balzac, de son vrai nom Balssa, est né à Tours en 1799. Délaissé par sa mère qui lui préfère son fils naturel Henri (auquel est dédié Le Bal de Sceaux), il devient pensionnaire au collège oratorien de Vendôme. À partir de 1814, il fait des études de droit. Mais à vingt ans, sûr de sa vocation littéraire, il s'installe à Paris, et vit dans une mansarde. Il rencontre Laure de Berny de vingt-deux ans son aînée, qui aura une influence décisive sur sa formation.
En 1829, Balzac publie ' Les Chouans ' qui annonce une période de vingt années durant lesquelles il va produire plus de quatre-vingt-cinq romans, tout en menant une vie très active et mondaine. Il est reçu dans différents salons dont celui de Mme de Récamier. Au début de 1830, il donne ' Scènes de la vie privée ', un recueil de six nouvelles dont fait partie ' Le Bal de Sceau 'x, premier élément de ' La Comédie Humaine ', suivi de ' La Duchesse de Langeais ', du ' Curé de Tours ', du ' Colonel Chabert '...
1832 voit le début de sa longue correspondance avec Mme Hanska. À partir de 1838, paraissent de nombreux romans dont ' César Birotteau ', le début des ' Illusions perdues ', la première partie de ' Splendeurs et Misères des courtisanes ', ' Béatrix ', ' Le Curé de Village '... À la fin de 1841, Balzac met au point le plan de l'ambitieuse et inégalée ' Comédie humaine ' soutenu par quatre éditeurs et continue à publier : ' Ursule Mirouet ', ' Modeste Mignon ', ' La Cousine Bette ', ' Le Cousin Pons '...
Le 14 mars 1850, Balzac épouse enfin Mme Hanska mais il tombe gravement malade. Il meurt à Paris le 18 août 1850, et est enterré au Père Lachaise. Victor Hugo prononce l'éloge funèbre.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Recueil de nouvelles est également présent dans les rayons

Honoré de Balzac et Gustave Doré - Recueil de nouvelles  : Le chef d'oeuvre inconnu - Un drame au bord de la mer - L'Elixir de longue vie.
Recueil de nouvelles Le chef d'oeuvre inconnu...
1,49 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter