Temps Réel

Lachambre voyage

Denis Montebello

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • publie.net

  • Paru le : 28/06/2009
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
3,49 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Quatrième titre de Denis Montebello sur publie.net, on commenceà repérer les points forts, les traces et les routes de l'ami de La Rochelle. Dans 1 (Lien -> #nb1)], avec le photographe Jean-Louis Schoellkopf, cette attention aux signes du réel, à comment on s'installe, circule, habite. Dans Calatayud (Lien -> http://www.publie.net/tnc/spip.php?article95), ce travail en profondeur sur lesétymologies des noms de personne et de lieux, et la trappe ouverte alors à l'histoire, à l'archéologie.
Dans Le cactus car il capte, ce faux dictionnaire à la manière du Flaubert du Dictionnaire des idées reçues, l'idée qu'en scrutant le langage on retrouve toute la peau du monde, au plus vif, politique comprise. Dans ces 130 pages, ces trois courants se croisent à chaque endroit. Chroniques ? Oui, si on considère qu'il s'agit de textes courts, façon Gracq de Lettrines, ces textes debord de route, prenant appui sur un point concret de la traversée quotidienne.
D'ailleurs, c'est le moment où Denis Montebello a ouvert un blog, et ces textes au fil de la vie y ont naturellement trouvé accueil : cotojest (Lien -> http://cotojest.over-blog.com/) (ce que ça veut dire, cotojest, c'est expliqué dans Lachambre voyage !). Mais c'est plus compliqué. Et, si ça nous concerne, c'est que la question concerne la littérature même : le roman pourquoi pas, nous en sommes pétri, nous nous sommes forgés nous-mêmes, et notre imaginaire comme notre relation au monde, par le roman.
Mais s'il s'agit d'aller toucher cette peau des jours, la fonction langage doit être réouverte, il y a besoin d'autres outils- la chronique avec ses coups de zoom, ses dérives, sa liberté d'appréhender tout droit le réel, des types avec vous qui attendent dans un aéroport, ou la façon dont un plat de pauvre, la pomme de terre râpée et frite en beignet, surgit sous des noms différents en Lorraine, à Praque ou en Pologne, c'est un outil littéraire qui hérite et prolonge le roman.
Et c'est bien le défi aussi de notre aventure numérique : nouvelles formes d'écriture et de diffusion pour un rapport plus serré au monde. À preuve cette première histoire, hantée par la silhouette de Robert Walser et une histoire que j'avais reproduite sur tiers livre (Lien -> http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article1389), et surtout d'un poème où Walser, le Suisse, évoque Mélusine, notre légende poitevine : assez à Montebello pour déballer sa trousse à traverser les pays et les temps. Et plus compliqué parce qu'on le connaît comme prestidigitateur, le Montebello : il y a un départ, l'opportunité d'un voyage en Pologne, pour des conférences dont l'objet, la langue, l'étymologie, croise ces chroniques.
On y croisera aussi Bertrand Redonnet, dont le Chez Bonclou (Lien -> ), sur publie.net, croise dans des eaux cousines, et dont on suit depuis longtemps aussi le blog 2 (Lien -> #nb2)]. C'est ce voyage en Pologne qui va servir de matrice à ces variations, leur donner à la fois contrainte et liberté. Alors oui, littérature quand on croisera Échenoz ou Bergounioux, étymologie quand les voies romaines croisées font passer d'une usine de sucre en poudre qui ferme à Sermaize (tiens, on l'avait filmée pourPaysage fer) aux inscriptions sur les boîtes roses de sucre Daddy de nos supermarchés, et de làà ces obscurs mouvements de peuple qui ont fait la vieille Europe.
Et suivre la piste, apparemment toute modeste mais qui mènera si loin, de ces plats du pauvre, la pomme de terre ou le pâté de viande, qui disent la nécessité et le besoin, mais aussi l'enfance et les racines communes sous les mots de toute langue... Très heureux d'accueillir ce nouveau fil d'écriture de Deins Montebello. Et comme aux autres blogueurs, Philippe Didion (Lien -> http://www.publie.net/tnc/spip.php?article120) (qu'on croisera lui aussi dans ces chroniques), oeuvre ouverte, appelée àêtre augmentée (les mises à jour seront automatiques et gratuites pour nos abonnés et lecteurs). présentation bio et biblio (Lien -> http://www.letempsquilfait.com/Pages/Auteurs/Montebello/montebello.html) de Denis Montebello au Temps qu'il fait.
  • Date de parution : 28/06/2009
  • Editeur : publie.net
  • ISBN : 978-2-8145-0253-6
  • EAN : 9782814502536
  • Format : E-Book multi-format
  • Nb. de pages : 130 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 130
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format PDF
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Denis Montebello

Denis Montebello, né en 1951, vit à La Rochelle. Il est l'auteur d'une douzaine de livres parus pour la plupart chez Fayard (comme "Archéologue d'autoroute", 2002) et au Temps qu'il fait ("Richard Texier ou le droit d'épave", 1989 ; "Bleu cerise", 1995 ; "Fouaces et autres viandes célestes", 2004, "Couteau suisse", 2005). Auteur de récits et de romans, il procède en archéologue du présent. Mais le poète qu'il est cherche aussi la preuve par l'étymologie.
Il tient le blog Cotojest (Lien -> http://cotojest.over-blog.com/).

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Temps Réel est également présent dans les rayons

Denis Montebello - Temps Réel  : Lachambre voyage.
Temps Réel Lachambre voyage
3,49 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter