Ces dinosaures politiques qui bouchent l'horizon de l'Afrique - 2003

Jean-Claude Shanda Tonme

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/07/2008
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
15,75 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
En cette veille de fin de l'année 2003, ce sont des images tristes et effrayantes à la fois qui donnent le ton de ce que nous avons été ou de ce que nous sommes devenus en douze mois : ici c'est la misère totale, là c'est la guerre, ailleurs c'est la rupture, pendant que plus loin les bombes pleuvent et que le président des Etats-Unis est obligé de se cacher pour rendre une visite à ses troupes sur l'aéroport de Bagdad.
Voyons, à Yaoundé, les rues à la veille des fêtes sont tristement vides et les fonctionnaires campent devant les banques. " Il n'y a pas d'argent ", entend-on clamer dans les milieux les plus autorisés. Le pays est devenu plus pauvre, rongé par une des pires formes de mauvaise gouvernance dont on a vu les ravages au Zaïre de Mobutu, mais cette fois doublée d'une institutionnalisation du tribalisme qui n'envie rien à la bêtise de " l'ivoirité ".
Les détournements ne concernent que des montants en milliards, et la presse locale, sans être démentie officiellement, évoque des actes récents de cette nature dont se seraient rendus coupables des membres du gouvernement. A Conakry, un presque mort-vivant, pris au piège d'un diabète impitoyable, s'accroche au pouvoir, et ne trouve rien de plus ridicule pour le faire savoir que de voter sans sortir de sa voiture.
Monsieur le général Conté a tenu à aller jusqu'au bout avec son semblant d'élections, pour faire comme Eyadéma du Togo, comme Ould Taya de Mauritanie, et comme Ben Ali de Tunisie. Bandes de vampires assoiffés de privilèges, d'honneurs et de prestiges, ces autocrates ont utilisé l'année 2003 pour réinstituer des présidences à vie et s'imposer à leurs peuples pour l'éternité, là où nous attendions la démocratie
  • JANVIER-FEVRIER-MARS 2003
    • Eyadema ou le modèle parfait
    • Les africains victimes de leurs constitutions
    • Dieu nous a-t-ils abandonné ?
    • Les vrais intérêts de la France
    • Le Cameroun attend son Marcoussis
    • L'exception française
    • L'Amérique, la France, l'Irak et nous
    • Dieu et la politique dans le monde
    • Logique de guerre
    • La communauté internationale, c'est donc qui ou quoi ?
    • Entre la cohérence du Vatican, le défaitisme de Kofi Annan et l'ultime faute diplomatique du Cameroun
  • AVRIL-MAI-JUIN 2003
    • Les intelligences indigentes
    • Les pouvoirs diplomatiques de chef de l'Etat
    • Cote d'Ivoire, de l'exclusion à la raison
    • Le crépuscule des crapules de la mauvaise gouvernance
    • Le président des Etats-Unis avait-il besoin de mentir ?
    • La vérité des rapports de force
    • Les gestes qui font l'histoire
    • Aujourd'hui le Togo, demain le Cameroun, mais ! Le signal Mauritanien
    • Respectueusement inacceptable
    • L'univers réel des relations franco-africaines dans le génie critique de Mongo Beti
    • Les erreurs des EU en Irak
  • JUILLET-AOÛT-SEPTEMBRE 2003
    • Ces putains de diplômes
    • Citoyens mais étrangers ?
    • Le crime permanent
    • L'alternance piégée
    • Non aux robes sales
    • La plus terrible des pandémies
    • L'illusion de puissance
    • Le pouvoir est-il vraiment négociable ?
    • Une évidente question de dignité
    • L'approfondissement du désespoir
  • Date de parution : 01/07/2008
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 978-2-296-20360-0
  • EAN : 9782296203600
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 216 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 216
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Jean-Claude Shanda Tonme

Diplomate, juriste consultant international et conseiller de plusieurs organisations internationales, Jean-Claude Shanda Tonme, qui est sans doute la seule personne au monde à avoir pratiquement annoncé les attentats du 11 septembre 2001 dans un article publié cinq jours avant l'événement sur les conséquences catastrophiques de la politique étrangère des Etats-Unis sous Georges W Bush, dirige le Centre Africain de Politique Internationale (CAPI) qu'il a fondé en 1997.
Il est aussi le Directeur du Cabinet International de Conseil et d'Arbitrage (CICA) qui réunit des experts africains spécialistes du contentieux international. Pur produit des universités françaises et américaines, il préside aussi la Commission Indépendante Contre la Discrimination et la Corruption, une organisation humanitaire basée à Yaoundé au Cameroun, pays dont il porte la nationalité
Jean-Claude Shanda Tonme - Ces dinosaures politiques qui bouchent l'horizon de l'Afrique - 2003.
Ces dinosaures politiques qui bouchent l'horizon de l'Afrique....
15,75 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter