Poïesis N° 15 (Broché)

Inventer la ville : l'oeuvre collective - Edition bilingue français-anglais

Stéphane Gruet

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • AERA

  • Paru le : 01/01/2003
  • 1 million de livres à découvrir
  • Livraison à domicile à partir de 0,01 €
  • Paiement sécurisé, débit à l'expédition
28,00 €
Neuf - Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 26 décembre et le 9 janvier
ou
Votre note
Ecrite avec exigence et simplicité, cette revue s'adresse à tous ceux qui croient en leur pouvoir de changer ce monde que nous bâtissons ensemble et d'y laisser leur trace. C'est à la condition de n'exclure personne de cette oeuvre collective que nos sociétés retrouveront les voies d'une harmonie politique, dont l'harmonie physique ne fut jamais que l'expression. Car la vie collective trouve par nature son principe et sa fin en elle-même, et ne peut-être soumise à aucune raison technique, économique, ou politique quand c'est elle qui les engendre toutes. Et c'est bien par l'œuvre collective, irréductible à aucune raison universelle, que le monde chaque jour s'invente et que l'art, toujours imprévisible, continue l'œuvre de la nature. C'est " l'éternel Printemps " de John Cage, notre grand désir et notre vraie liberté : celle de l'art, celle du faire, celle de la Poeïsis. Poeïsis, veut dire " faire ", en Grec ancien. Ce mot à l'origine de notre moderne poésie est donc d'abord un verbe, une action qui transforme et continue le monde. Ni production technique, ni création au sens romantique, l'œuvre poétique réconcilie la pensée avec la matière et le temps, et l'homme avec le monde. Elle est une communion des corps, une co-naissance et une reconnaissance par la rencontre, la lutte et l'accord dans la matière et le temps de la multiplicité des hommes, d'où résultent ces créations collectives et impersonnelles des peuples, formes douées de rythme, de sens et de poésie que furent depuis leurs origines nos architectures et nos cités. Car il n'y a de création véritable qu'incarnée dans le monde, tandis que la pensée se perd lorsqu'elle quitte la terre, et c'est bien le refus de cette altérité première qui mène tout droit aux suicides totalitaires. Il en est ainsi de ces idées qui s'imposent à tous et prétendent gouverner le monde, de ces planifications abstraites qui font de nos maisons des cellules et de nos cités des prisons. C'est par cette oeuvre collective enfin, matérielle et temporelle, que nous nous faisons un monde, une oeuvre dans le monde qui est l'œuvre du monde. Et c'est par cette oeuvre que les hommes se reconnaissent comme appartenant à une même communauté humaine et qu'ils donnent une unité à leur irréductible multiplicité. Et c'est ainsi en construisant qu'une communauté se construit, scellant dans les pierres, le béton et le fer cette organisation vivante, unique et multiple à la fois qu'on appelle une cité.
  • Date de parution : 01/01/2003
  • Editeur : AERA
  • ISBN : 2-00-158502-0
  • EAN : 5552001585024
  • Présentation : Broché
  • Nb. de pages : 421 pages
  • Poids : 0.88 Kg
  • Dimensions : 16,5 cm × 24,2 cm × 2,2 cm
Stéphane Gruet - Poïesis N° 15 : Inventer la ville : l'oeuvre collective - Edition bilingue français-anglais.
Poïesis N° 15 Inventer la ville : l'oeuvre...
28,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter