Stanley Cavell, le cinéma et le scepticisme

Elise Domenach

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Presses Universitaires de France

  • Paru le : 28/09/2011
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
9,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Ce livre parcourt les trois premiers livres philosophiques de Stanley Cavell (Dire et vouloir dire, La projection du monde et Sens de Walden) à la recherche des « catégories nouvelles » lui permettant de construire une « esthétique ordinaire » capable d'exprimer notre scepticisme, et non plus de s'en détourner ou de le répudier. Sa nouvelle réponse au scepticisme engage centralement la lecture d'ouvres d'art modernistes (pièces de théâtre, ouvres musicales, sculptures, peintures) et de films hollywoodiens et avant-gardistes où Cavell trouve des dépassements exemplaires de la tentation sceptique de succomber à la perte d'efficace des conventions traditionnelles, des manières nouvelles d'exprimer ce qui importe pour nous.
Dans cette esthétique ordinaire, le cinéma joue un rôle privilégié : il nous apprend à reconnaître notre « scepticisme ordinaire », et nous réconcilie avec le monde et les autres.
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 176
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie d'Elise Domenach

Ce livre parcourt les trois premiers livres philosophiques de Stanley Cavell (Dire et vouloir dire, La projection du monde et Sens de Walden) à la recherche des « catégories nouvelles » lui permettant de construire une « esthétique ordinaire » capable d'exprimer notre scepticisme, et non plus de s'en détourner ou de le répudier. Sa nouvelle réponse au scepticisme engage centralement la lecture d'ouvres d'art modernistes (pièces de théâtre, ouvres musicales, sculptures, peintures) et de films hollywoodiens et avant-gardistes où Cavell trouve des dépassements exemplaires de la tentation sceptique de succomber à la perte d'efficace des conventions traditionnelles, des manières nouvelles d'exprimer ce qui importe pour nous.
Dans cette esthétique ordinaire, le cinéma joue un rôle privilégié : il nous apprend à reconnaître notre « scepticisme ordinaire », et nous réconcilie avec le monde et les autres.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Stanley Cavell, le cinéma et le scepticisme est également présent dans les rayons

Elise Domenach - Stanley Cavell, le cinéma et le scepticisme.
Stanley Cavell, le cinéma et le scepticisme
9,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter