Néron... et si c'était un brave type ? - Les questions d'Aurélien - Livre II

Bernard Fripiat, Catherine Hague

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Editions Gunten

  • Paru le : 27/06/2013
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
9,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Depuis la nuit des temps, Néron est considéré comme le monstre absolu, mais est-ce vrai ? Voilà la question que se pose le livre 2 des questions d'Aurélien "Néron ? Et si c'était un brave type ?" . Historien du 22ème siècle (capable de voyager dans le temps), Aurélien essaye de savoir si, devant un jury américain qui mettrait systématiquement en cause la crédibilité des témoins à charge, Néron irait jusqu'au procès pour crime.
Lui et ses amis vont découvrir la vie romaine. Voici quelques extraits... Mort de Britannicus. - Utiliser deux fois de suite la même technique d'assassinat, observe le défenseur de Néron, ils manquent d'imagination. Ton Suétone ignore-t-il que les nobles utilisent des goûteurs ? - Tacite a anticipé ton argument. Selon lui, le poison se trouvait dans l'eau utilisée afin de rafraîchir la soupe brûlante.
Il crédibilise la version de Suétone. - Crédibilise ! s'exclame Fanfan. On contrôle la soupe de crainte qu'elle ne soit empoisonnée, mais personne ne songe à vérifier l'eau. - D'un autre côté, la mort subite est rare à 13 ans. - Hormis une morsure de serpent, précise Fanfan, aucun poison ne peut provoquer une mort si rapide. - Sauf le cyanure qui ôte la vie deux ou trois minutes après son absorption, répond le futur agrégé. -Je n'en ai jamais entendu parler, objecte le jeune Romain. - Normal, sourit Patrick, le cyanure à dose mortelle rapi- de a été découvert en 1782, 2535 ans après la fondation de Rome. - As-tu le nom des consuls ? plaisante Brune. - Louis XVI et Marie-Antoinette.
Mais c'est une autre histoire. Cette plaisanterie n'est pas du goût d'Aurélien. - Il doit bien exister d'autres poisons, grommelle-t-il. Le chef de l'expédition consulte sa tablette. - Le curare injecté par voie veineuse tue en cinq ou dix minutes. Il est inoffensif par voie buccale - Les dieux possèdent parfaitement l'art d'administrer la mort, constate Fanfan. Votre cyanure éviterait à ceux qui se suicident de s'ouvrir les veines avec un couteau.
Même si on s'entoure d'eau chaude, la douleur est terrible. - Comment Socrate s'est-il suicidé ? questionne le futur historien. - Il a avalé de la ciguë, reconnaît le jeune Romain. Dix heures de souffrance avant de mourir.
  • Date de parution : 27/06/2013
  • Editeur : Editions Gunten
  • ISBN : 978-2-36682-016-4
  • EAN : 9782366820164
  • Format : E-Book multi-format
  • Nb. de pages : 250 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 250
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection
Auteur dramatique et coach en orthographe, Bernard Fripiat marie le rire et l'orthographe. Sa devise : puisque de toute façon, nous ne la simplifierons jamais, apprenons l'orthographe par le rire et tant que nous y sommes, servons-nous en pour rigoler.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Néron... et si c'était un brave type ? - Les questions d'Aurélien - Livre II est également présent dans les rayons

Bernard Fripiat et Catherine Hague - Néron... et si c'était un brave type ? - Les questions d'Aurélien - Livre II.
Néron... et si c'était un brave type ?....
9,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter