MONTAIGNE OU LA VERITE DU MENSONGE

Gisèle Mathieu-Castellani

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Librairie Droz

  • Paru le : 01/01/2000
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
22,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Dire à demi, dire confusément, dire discordamment : telle est l'obligation particulière, dit Montaigne, qui pèse sur son projet singulier, sur son extravagant projet. Assurant le lecteur, au seuil des Essais, que son livre est "de bonne foi", ne cherche-t-il pas cependant à l'égarer, à le séduire, à le prendre "par une forme de guet-apens" comme dit l'ami Pasquier ? La vérité a, comme le mensonge, tant de visages! Il arrive que tel mensonge dise en partie le vrai, que l'omission, le déguisement, la feinte dévoilent une "vérité" que l'écrivain choisit de découvrir tout en la couvrant.
Celui qui aime le jeu d'allusions propre à la poésie érotique, et qui admire le discours oblique des oracles sibyllins, celui qui avoue à l'occasion qu'on ne saurait "dire tout", celui-là sait aussi qu'il y a des paroles qui signifient plus qu'elles ne disent et d'autres qui signifient même ce qu'elles ne disent pas.
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 160
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Gisèle Mathieu-Castellani

Il faut renoncer à cette idée que le pathétique forme un royaume inférieur. Il faut renoncer à cette idée que la passion soit trouble ou obscure et que la raison soit claire, que la passion soit confuse et que la raison soit distincte, disait Péguy. Les liens que la rhétorique entretient avec les passions semblent le confirmer, pour elle aussi, les passions sont claires comme l'eau de la fontaine et son principal office consiste à les émouvoir.
Cet essai se propose de réexaminer le rôle attribué à la visée "movere" dans la théorie du discours persuasif, de la logique des passions dessinée par Aristote à la passion du discours qui enflamme Cicéron. L'analyse des affections qui perturbent l'équilibre de l'âme et livrent l'auditeur à la merci de l'orateur a des incidences sur la poétique des siècles classiques, lorsque les "genres d'écrire" se donnent pour but d'émouvoir, mais aussi sur l'écriture et la lecture de la poésie.
L'écrivain ne renonce pas à séduire quand bien même il feint de vouloir déplaire. L'entreprise de séduction se trouve précisément au coeur de l'exercice oratoire. La rhétorique interroge la parole vive dans sa relation au désir. Texte de couverture SOMMAIRE Avant-propos Introduction - L'empire rhétorique La rhétorique et les passions La logique des passions La passion du discours Portraits de l'orateur Figures de la passion Incidences de la rhétorique : la poétique de la Renaissance et les passions Rhétorique de la peinture : la séduction des images Ethique et rhétorique : les passions aux XVI et XVII siècles Conclusion : La passion de la passion

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

MONTAIGNE OU LA VERITE DU MENSONGE est également présent dans les rayons

Gisèle Mathieu-Castellani - .
MONTAIGNE OU LA VERITE DU MENSONGE
22,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter