Les fonctions politiques de l'école au Cameroun 1916-1976

Hamidou Komidor Njimoluh

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/11/2010
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
29,25 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
L'avènement colonial seul a introduit l'école en Afrique, et dès son apparition en milieu africain, son essence n'a pas fait l'objet de débats : elle s'est définie comme politique et essentiellement ainsi. Devenant la matrice unique et primordiale des valeurs à répandre, elle a infantilisé tous ceux (" indigènes ") qui ne possédaient pas ces valeurs occidentales afin de recréer des hommes nouveaux à l'image du colonisateur.
Le pouvoir nouveau ayant introduit de nouveaux rapports de domination, c'est à l'école qu'il s'est adressé pour susciter les adhésions les plus profondes et les plus durables à son assise et pour fonder sa légitimation. Devenant le moyen d'élévation sociale et la ressource matérielle indispensable à la survie de l'" indigène " projeté dans un rapport économique concurrentiel, les familles ont " sacrifié " leurs enfants à l'école pour qu'ils renaissent avec des armes nouvelles qui les transformeraient en vainqueurs.
Cette dialectique a provoqué des effets contradictoires désirés ou non désirés dont la conséquence politique qui nous intéresse a été la remise en cause du système colonial par les scolarisés. Avec les indépendances africaines, on a pu poser la question de sa nouvelle mission. Tout le long de cette période, la question de l'école ne s'est point posée en termes du " pour quoi " l'école mais du " comment " l'école.
C'est dire qu'elle n'a jamais été l'objet d'une remise en cause par les Etats nouveaux, et donc n'est l'avènement d'aucune décision propre à ces Etats, qui semblent s'en contenter en ne lui infligeant que des adaptations circonstancielles. Cette attitude laisse supposer que l'école a été reconduite aux mêmes fonctions de vulgarisation politique et de propagation de modèles économico-sociaux dans lesquels se reconnaissent les nouveaux utilisateurs et dont ils souhaitent la reproduction.
  • L'ECOLE ET L'INSTAURATION DE LA COLONISATION
    • Les composantes politiques du Cameroun colonial
    • La mission politique de l'école dans le système colonial
  • L'ECOLE ET LE CAMEROUN INDEPENDANT
    • Le système politique du Cameroun indépendant
    • Les fonctions politiques de l'école dans le Cameroun indépendant
  • Date de parution : 01/11/2010
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 978-2-296-44905-3
  • EAN : 9782296449053
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 438 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 438
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Hamidou Komidor Njimoluh

Hamidou Komidor Njimoluh est docteur d'Etat en science politique à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Il est actuellement ambassadeur du Cameroun au Congo-Brazzaville.
Hamidou Komidor Njimoluh - Les fonctions politiques de l'école au Cameroun 1916-1976.
Les fonctions politiques de l'école au Cameroun 1916-1976
29,25 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter