Le livre l'immeuble le tableau - journal du regard : le peintre et les livres, le peintre et le réel

Jérémy Liron

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • publie.net

  • Paru le : 08/01/2009
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
3,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Pendant 2 ans, de 2003 à 2005, j'ai eu le privilège de proposer, à l'Ecole des Beaux Arts de Paris, l'UV littérature (Lien -> http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?rubrique9). En complément, pas mal de temps passé avec les étudiants, y compris pour les faireécrire. Toujours malheureux d'ailleurs que la direction de l'école n'ait pas compris l'urgence et le besoin de cette démarche : rien que pour cela, lire Jérémy Liron donne le chemin de crête. J.
L. n'a pas assistéà ces 2 ans d'atelier en petit groupe, et plusieurs sont devenus des amis, des travaux qui me sont proches, ou dont je suis à distance le chemin. Si j'ai littéralementpercuté dans la peinture de Jérémy Liron, c'est probablementà cause d'un seul mot, la notion de présence. Une présence évidemment liée à la ville, et évidemment tissée à même le quotidien. Un banal bâtiment de trois étages en béton, un carrefour de périphérie et voilà.
Mais sans qu'on sache. A l'arrangement des signes, aux géométries. Hopper (Lien -> http://www.tierslivre.net/art/Hopper.html) nous a appris à venir là. Mais il y a tant de démarches qui recommencent Hopper, avec les yeux tout ronds devant le moindre pignon d'immeuble. Le risque que prenait Jérémy Liron, c'était de s'en prendre à cette peau même, là où plus rien ne peut conférer ce signe minimum, qui organise par exemple la toile chez Hopper. La démarche de Jérémy n'est pas isolée.
J'ai connu un Julien qui s'en allait dessiner en banlieue les différentes faces des carrefours et ronds-points, ou la totalité de leurs détails, que ses dessins ne recomposaient pas. Ou Nicolas Dion (Lien -> http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article730) explorant avec photo et dessin le point exact où, vers Roissy, se dissolvait à son avis la ville. Ou Assaf Gruber, l'Israélien, cherchant à Tel Aviv, Berlin et New York le même arrangement simple de ciment, nous forçant à nous écarter de l'espace comme singularité. Et pas plus que nous autres, côtéplume, ne pouvons nous dispenser de l'image pour documenter le réel, eux ne peuvent se dispenser d'une pratique intentionnelle de la langue.
Et ils l'agrandissent, cette langue, par leur précision de regard sur le réel, et leur techné dans la construction de ses représentations (je repense à l'instant à celui qui, pour son diplôme de fin d'étude, avait repris l'idée de Koltès d'un lieu clos suffisamment grand pour tenir l'humanité tout entière : gigantesque stade modèle réduit avec 6 milliards de places répertoriées). Pour Jérémy Liron, il y deux autres dimensions. La première tient à ce que, son diplôme acquis, il a voulu s'accrocher à sa discipline : ça semble facile, quand on se souvient des ateliers de peintre au 19ème siècle.
La peinture exige qu'on s'y consacre en entier. Il y a l'équivalent pour l'écriture, d'ailleurs, et pour cela que je suis un peu interloqué de voir que les nouveaux arrivants dans la littérature, si souvent, désormais, gardent leur métier d'origine. Mais les locataires des immeubles que peint Jérémy ne lui achèteraient pas ses toiles, comme Hopper vendait aux bourgeois le tableau de leur villa.
Alors, depuis 3 ans, le voilà itinérant, de Valenciennes à Montluçon. Logé précairement, avec des ateliers jeunes publics, il a bénéficié de plusieurs résidences : gloire et honneur à ces villes qui les accueillent, ces jeunes plasticiens, avec 500 euros par mois, une liste d'interventions scolaires et un deux pièces avec Butagaz. La seconde tient à Internet. D'expo en expo, il grimpe, Liron, même si c'est aussi rude que les hivers à Montluçon.
Mais, d'une expo à l'autre, c'est par le blog qu'on le suit au travers des jours. Le blog, c'est de l'écriture : et, le langage mis en réflexion du monde, ça s'appelle littérature. Qu'est-ce que la littérature version Jérémy Liron ? Je ne sais pas. Ce que je vois, c'est le combat d'un regard et du réel. Et que là, dans cette tension, viennent les livres, viennent les mots. Il y a assez, dans les 21 pages ci-dessus, pour que vous découvriez ce qui se joue dans ce journal.
Si vous voulez lui mettre un mot, passez par son blog. Cette section de son journal fait 42 pages : on la télécharge pour le prix d'un café au comptoir. Offrez-le lui, ce café ? Un petit geste fraternel, ça ne fait pas de mal, dans les temps qui courent. Si j'ai proposé en lecture libre la presque moitié du texte, c'est pour la phrase qui conclut la page 21. Pour découvrir le travail de Jérémy Liron : tiers livre (Lien -> http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article611), avec images.
Et mise en ligne simultanée avec ce texte, un autre ensemble du même journalLes pas perdus 2007 (Lien -> http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article1310). Et si c'était là, chez eux, que la littérature se réinventait ? Et si la leçon, c'était d'y lire le réel comme fiction - ou bien, que làétait la fiction d'aujourd'hui : dans l'expérience même du réel, et ce qu'elle convoque d'imaginaire, ou bien là où elle nous renvoie... FB (Lien -> http://www.tierslivre.net)
  • Date de parution : 08/01/2009
  • Editeur : publie.net
  • Collection : Critique & Essai
  • ISBN : 978-2-8145-0139-3
  • EAN : 9782814501393
  • Format : E-Book multi-format
  • Nb. de pages : 80 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 80
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format PDF
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Jérémy Liron

Né en 1980 à Marseille Vit et travaille actuellement à Lyon. Présenté par la galerie Isabelle Gounod, Paris. Obtention AGREGATION arts plastiques juillet 2007 (St Charles, Paris I pantheon/sorbonne) Obtention CAPES arts plastiques juin 2007 (St Charles, Paris I pantheon/sorbonne) Diplomé DNSEP à l'ensba Paris en 2005 (tuteur:J-M. Bustamante, président: D. Vermeiren) Diplomé DNAP à l'ebat(s) Toulon en 2003 (tuteur:F.
Clavère, président: F. Valabrègue) Expériences : Enseigne en collège en banlieue de Lyon depuis 2008 Membre du jury de la commission des aides aux projets DAC, Paris 2009 Animation d'ateliers enfants dans la cadre de l'asso. la Source, Normandie Atelier de formation pour classe IUFM Evreux  Classes à PAC et diverses interventions scolaires, Montluçon 2007/08 Critique pour les éditions Analogues/Bimestriel Semaines 2006/2009  Membre du jury aux admissionsà l'ensba, Paris 2006 Assistant Galeriste G.
Leroy-Terquem, Paris 2005 Responsable arts plastiques Association Testart, Toulon 2001/2003 Commissariat exposition 'xxème siècle, les mouvements'  avec Roxanne Lippolis, Musée des Beaux-arts de Toulon 2000 Assistant stages enfants atelier A Priori, Toulon 1998 Résidences:  Mains d'Oeuvres / Réseau Artskool à Saint-Ouen 2007 L'H du Siège à Valenciennes avril/juin 2007  Shakers à Montluçon septembre/février 2007/08  La Source à la Guéroulde avril/juin 2008 Le Collombier à Cunlhat 2008/09 URDLA, centre international de l'estampe à Villeurbanne juillet 2010 Collections:  collections privées  collection Shakers  collection CCI Marseille Provence

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Le livre l'immeuble le tableau - journal du regard : le peintre et les livres, le peintre et le réel est également présent dans les rayons

Jérémy Liron - Le livre l'immeuble le tableau - journal du regard : le peintre et les livres, le peintre et le réel.
Le livre l'immeuble le tableau. journal du regard :...
3,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter