Le Faubourg Saint-Antoine et ses "faux ouvriers" - La liberté du travail à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles

Alain Thillay

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Editions Champ Vallon

  • Paru le : 21/09/2013
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
19,99 €
E-book - ePub
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

  • E-book À partir de 19,99 €
    • PDF 19,99 €
Votre note
« Tout Paris sera le faubourg Saint-Antoine : point de talent, point de solidité, beaucoup d'intrigues, nulle réalité dans les fortunes, point de confiance qui n'est attachée qu'à un établissement solide ». Alors que Turgot propose d'abolir les corporations de métiers en février 1776, les maîtres boutonniers parisiens stigmatisent le faubourg Saint-Antoine et ses artisans. Dans cet espace périphérique constitué au XVIIe siècle, la monarchie a en effet privilégié l'installation d'artisans de tous horizons en dérogeant à l'organisation des communautés de métiers, laissant les coudées franches aux « faux ouvriers » et y autorisant la liberté du travail dès 1657.
Ecrire l'histoire d'un espace devenu symbolique ne relève donc pas d'une simple histoire locale. En se posant d'emblée sur les marges, c'est proposer une histoire sociale et économique du monde des métiers parisiens qui tienne davantage compte des lieux de travail privilégiés, des tensions et des complémentarités qu'ils suscitent dans la ville. En choisissant le faubourg Saint-Antoine, c'est chercher à comprendre les dynamiques qui animent les gens de métier et donner une image à la fois plus complexe et plus relative d'un monde du travail trop souvent présenté comme homogène et pacifié à travers la trilogie « apprenti-compagnon-maître ».
Cela permet aussi de mesurer l'écart entre la liberté théorique et les pratiques des acteurs que tout oppose si l'on s'arrête aux procédures judiciaires ou aux écrits des mémorialistes. Qui sont les artisans du faubourg Saint-Antoine ? Leur liberté consiste-t-elle à innover et à travailler honnêtement ou « à mal faire » ? Lorsque de vrais apprentis se dessinent dans l'ombre des alloués, de vrais maîtres et des jurés des communautés parisiennes dans celle des « faux ouvriers », la diversité des parcours et le choix des possibles interpellent le lecteur.
Les affrontements ou les accords avec les maîtres parisiens prennent un autre relief, en particulier les saisies de marchandises. Les trajectoires d'artisans soulignent l'imbrication des espaces, les mêmes tensions et les mêmes solidarités qu'en ville. Tout Paris n'est peut-être pas le faubourg Saint-Antoine, mais le faubourg Saint-Antoine et ses « faux ouvriers » reflètent une grande partie du monde artisanal parisien.
  • Date de parution : 21/09/2013
  • Editeur : Editions Champ Vallon
  • Collection : Epoques
  • ISBN : 978-2-87673-773-0
  • EAN : 9782876737730
  • Format : ePub
  • Nb. de pages : 416 pages
  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages : 416
    • Taille : 6 011 Ko
    • Protection num. : Digital Watermarking

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Le Faubourg Saint-Antoine et ses "faux ouvriers" - La liberté du travail à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles est également présent dans les rayons

Alain Thillay - Le Faubourg Saint-Antoine et ses "faux ouvriers" - La liberté du travail à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Le Faubourg Saint-Antoine et ses "faux ouvriers". La...
19,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter