Le droit de "mal écrire" - Quand, les auteurs romands déjouent le "français de Paris"

Jérôme Meizoz

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Editions Zoé

  • Paru le : 21/12/2013
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
9,49 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

  • E-book À partir de 9,49 €
    • ePub 9,49 €
Votre note
A travers les exemples de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), de Rodolphe Töpffer (1799-1846), de C. F. Ramuz (1878-1947) et de nombreux autres auteurs, tous formés dans l'espace linguistique de la Suisse française, cet essai enquête sur le rapport des écrivains romands au français standard, le « français de Paris ». Sur ce terrain s'est construite une différence culturelle souvent revendiquée. Le propos s'élargit aux tentatives du même type rencontrées dans d'autres pays francophones non français. Par diverses inventions stylistiques, les écrivains des marges de l'Hexagone ont su parfois réanimer la langue littéraire, en déjouant les critiques puristes.
Bons plans numériques
  • Date de parution : 21/12/2013
  • Editeur : Editions Zoé
  • ISBN : 978-2-88182-811-9
  • EAN : 9782881828119
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 114 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 114
    • Taille : 9 861 Ko
    • Protection num. : Digital Watermarking

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Le droit de "mal écrire" - Quand, les auteurs romands déjouent le "français de Paris" est également présent dans les rayons

Jérôme Meizoz - Le droit de "mal écrire" - Quand, les auteurs romands déjouent le "français de Paris".
Le droit de "mal écrire". Quand, les...
9,49 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter