La frivolité essentielle

Frédéric Monneyron

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Presses Universitaires de France

  • Paru le : 19/11/2008
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
11,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Ouvrage publié en 2001 dans la collection "Perspectives critiques". Cette réflexion de fond sur la "vérité" du vêtement, sur la nature et le statut de l'élégance à l'époque contemporaine, suscite plusieurs questions : en quoi l'adoption de telle ou telle parure vestimentaire peut-elle modifier un comportement ou déterminer une identité ? Quelle est la fonction sociale de la mode ? Comment la mode fournit-elle des modèles ? Dans quelle mesure les images de la mode sont-elles significatives de notre société ? La démarche adoptée par l'auteur est d'utiliser l'imaginaire déployé par le vêtement pour accéder à l'imaginaire global de notre société et comprendre les différents groupes qui s'affirment à travers le vêtement dans le champ social.
Plutôt que de multiplier les études, l'auteur se concentre sur trois créateurs : Yves Saint-Laurent, Jean-Paul Gaultier et Christian Lacroix.
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection

Biographie de Frédéric Monneyron

Essai philosophique et sociologique qui renchérit sur un précédent ouvrage de l'auteur, La frivolité essentielle, publié dans la même collection « Perspectives critiques » en 2001 et repris en poche en 2008. Il se propose tout d'abord de montrer comment la photographie en général et la photographie de mode en particulier ont eu bien des difficultés au cours des décennies à passer du statut d'art mineur à celui d'art à part entière.
Dans un second temps, puisque la photographie de mode est devenu aujourd'hui art, il s'interroge sur ses fonctions esthétiques, analysant successivement ses relations au vêtement qu'elle est censée présenter, au mannequin qui porte celui-ci et au contexte général dans lequel l'un et l'autre s'inscrivent. Dans un dernier temps, c'est l'imaginaire de la photographie de mode qui devient l'objet de l'enquête.
Il est étudié dans sa dimension sociologique, comme un moyen de pénétrer sous la surface sociale, dans les aspirations et les craintes des sociétés, puis, en confrontant l'imaginaire photographique d'une période et celui de certains des photographes de mode les plus représentatifs, il permet de comprendre le succès ou l'insuccès des seconds.
Frédéric Monneyron - La frivolité essentielle.
La frivolité essentielle
11,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter