La dérive des continents - "La conscience des réseaux, des fils qui relient le monde et, en même temps, l'intuition de la dérive des continents."

Philippe Maurel

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • publie.net

  • Paru le : 20/11/2008
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
4,99 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Généalogie des réseaux, carte-mère, cités englouties, zones sensibles : Philippe Maurel inscrit d'emblée son texte dans la tentative d'écriture qui le porte, et que notre appréhension du monde passe aussi par ces outils qui nous mènent à la page. Ainsi, c'est beaucoup plus qu'une écriture contemporaine de la ville : c'est le questionnement sur ce lien définitivement bousculé qui associe le présent au plus près (« liste des lieux où je me suis perdu »), à la permanente tentative de récit, d'organisation poétique des images (« Déborder du cadreétriqué du livre.
Tenter d'ouvrir des voies nouvelles. Au risque de ne rien trouver au bout du voyage. ») Seulement voilà, à aller là, on trouve. Il y a les blocs de signes et mots tout faits qu'on percute dans notre expérience de la ville, il y a l'organisation même du réel, les voyages, la recherche d'information pour ces représentations virtuelles qui sont notre accès au monde (« la page que vous recherchez est introuvable ou le lien est erroné »).
Alors Paris Belleville se superpose à la Galice, mais c'est l'utopie qu'on travaille (le« château en Espagne »), jusqu'à mêler les langues comme le travail du rêve se superpose à l'expérience directe des micro-traversées de la ville, comme l'autobiographie croise le surgissement toujours violent d'images brutes de la télévision, des cinémas, des murs mêmes. Ou, pour rythmer l'avancée linéaire du texte, l'observation précise de la démolition d'un immeuble HLM, qui, de cité Youri Gagarine, deviendra discrètement Youri Volodine. Que Philippe Maurel soit par ailleurs enseignant dans un lycée professionnel de la proche couronne parisienne ne change rien à l'affaire.
Qu'il s'agisse de son premier texte long, bien plus : comme d'autres de sa génération, le travail avec l'outil numérique accompagne le chemin dans l'écriture, nous sommes nombreux à suivre son blog La vie dangereuse (Lien -> http://laviedangereuse.wordpress.com/), où c'est aussi d'expérience urbaine, et de ses conséquences pour la narrativité, pour l'image, pour l'écriture, qu'il s'agit. Un merci spécial à Fred Griot pour la recherche concernant mise en page numérique. FB (Lien -> http://www.tierslivre.net)
Bons plans numériques
  • Date de parution : 20/11/2008
  • Editeur : publie.net
  • Collection : Temps Réel
  • ISBN : 978-2-8145-0184-3
  • EAN : 9782814501843
  • Format : E-Book multi-format
  • Nb. de pages : 170 pages
  • Caractéristiques du format Multi-format
    • Pages : 170
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format PDF
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : pas de protection
  • Caractéristiques du format ePub
    • Protection num. : pas de protection

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

La dérive des continents - "La conscience des réseaux, des fils qui relient le monde et, en même temps, l'intuition de la dérive des continents." est également présent dans les rayons

Philippe Maurel - La dérive des continents - "La conscience des réseaux, des fils qui relient le monde et, en même temps, l'intuition de la dérive des continents.".
La dérive des continents. "La conscience des réseaux,...
4,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter