Géographie et Cultures

Le Cap, ville sud-africaine - Ville blanche, vies noires

Myriam Houssay-Holzschuch

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/01/2000
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
20,99 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
L'espace sud-africain est marqué à différentes échelles par les fractures imposées par la ségrégation raciale et par l'apartheid. Les inégalités sociales extrêmes et les spécificités paysagères qui en découlent ne sont peut-être nulle part plus visibles que dans les grandes villes où elles se côtoient en permanence. De plus, du temps de l'apartheid, la ville était vue par le gouvernement comme un espace réservé aux Blancs : les Noirs en étaient exclus et ceux dont le travail était nécessaire au bien-être de la classe dominante y étaient à peine tolérés, forcés d'habiter en marge de la ville blanche dans des townships. Le cas de la ville du Cap est exemplaire : c'est la " Ville-Mère ", le lieu où les Européens ont pris pied en Afrique australe et d'où ils ont entamé la colonisation du sous-continent.
C'est aussi une des premières villes sud-africaines où la présence des Noirs en milieu urbain a été importante et l'une des premières où les Blancs ont imposé aux Africains des quartiers résidentiels séparés. Cet ouvrage retrace l'imposition de la ségrégation et de l'apartheid au Cap et analyse ses paysages et son urbanisme spécifique. Pourtant, les quartiers noirs du Cap, townships ou camps de squatters, ne sont pas des espaces sans âme.
Bien au contraire, l'une des formes de la résistance à l'apartheid a été de les transformer pour les rendre vivables : la population se les est appropriés. Ce passage d'un espace imposé à un espace assumé dans les quartiers noirs de la ville du Cap est l'objet de cette étude : comment ces lieux ont-ils été transformés en espaces vécus et polarisés par les choix sociaux, religieux et politiques de leurs habitants malgré la brutalité de la répression et un urbanisme entièrement conçu pour le contrôle social ? Comment ces lieux, ainsi que l'ensemble de la ville, évoluent-ils, depuis que l'apartheid a été remplacé par un gouvernement démocratique ?
    • De la colonisation à la fin de l'apartheid
    • Mother City
    • La mise en place de la ségrégation
    • L'apartheid dans les villes
    • Les lieux du township
    • Un christianisme à l'africaine
    • Le Cap aujourd'hui
  • Date de parution : 01/01/2000
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 2-296-39961-4
  • EAN : 9782296399617
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 278 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 278
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Myriam Houssay-Holzschuch

Myriam HOUSSAY-HOLZSCHUCH, ancienne élève de l'École Normale Supérieure, agrégée de géographie, enseigne actuellement à l'Université de Paris IV-Sorbonne après de longs séjours en Afrique du Sud. Docteur en géographie, elle poursuit aujourd'hui des recherches sur les villes, les territoires et les identités de l'Afrique du Sud post-apartheid. Elle a déjà publié Mythologies territoriales en Afrique du Sud, un essai de géographie culturelle (CNRS, 1996).
Myriam Houssay-Holzschuch - Géographie et Cultures  : Le Cap, ville sud-africaine - Ville blanche, vies noires.
Géographie et Cultures Le Cap, ville...
20,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter