Emile Digeon 1822-1894 - L'itinéraire singulier d'un communard

Paul Tirand

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/12/2006
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
16,50 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
L'histoire a retenu qu'Emile Digeon a été, en mars 1871, le chef de la Commune de Narbonne. Mais on savait peu de choses sur sa vie avant et après cet épisode révolutionnaire de huit jours. A la suite de recherches approfondies dans des fonds d'archives publiques et privées, en France et à l'étranger, l'auteur lève le voile sur l'existence romanesque de cet Audois, né à Limoux et mort à Trèbes. Déporté avec son père en Algérie en 1852, il s'enfuit aux Baléares où il épouse à Palma une riche veuve, amie de George Sand et de Chopin, y exerce le métier de banquier et participe en tant que tel au financement du percement du canal de Suez.
Revenu en France après un exil d'une vingtaine d'années, il milite dans le mouvement socialiste puis anarchiste en se fixant un objectif précis : l'union de tous les révolutionnaires. Ami de Louise Michel, Jules Guesde, Louis Blanc, il entretient avec eux une correspondance qui revêt un double aspect : politique et intime. Toutefois, il n'évoque jamais ses années d'exil. N'assumait-il pas la contradiction, réelle ou non (au lecteur d'en juger), entre ses activités à Palma de Majorque et son militantisme révolutionnaire ? Une question, parmi d'autres, que pose la vie d'Emile Digeon, mort dans un dénuement physique et matériel, oublié de ses compatriotes.
L'itinéraire singulier de cet ardent et intrépide républicain du XIXe siècle mérite qu'il ait été tiré de cet oubli.
    • Un père républicain, Stanislas Digeon (1797-1860)
    • Digeon père et fils, victimes du coup d'Etat du 2 décembre
    • 1852, déportés en Algérie
    • 1853-1867, un exil doré à Palma de Majorque
    • 1867-1870, le combat d'un journaliste contre l'Empire
    • Septembre 1870-Février 1871, défendre la République
    • Mars-Novembre 1871, la Commune de Narbonne
    • Décembre 1871-Février 1872, se préparer à la Révolution
    • Février 1872-1876, le second exil à Palma de Majorque
    • 1876-1880, la rupture avec Hélène, première candidature à Narbonne
    • 1881, pour l'union des socialistes
    • 1882, vers l'anarchisme
    • 1883, Louise Michel, l'amie, la camarade
    • 1884-1885, les jours de la misère et du malheur
    • 1885-1894, une triste fin de vie à Trèbes (Aude)
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 240
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Paul Tirand

Paul TIRAND (études universitaires de droit et d'histoire), cadre retraité de la profession bancaire, s'intéresse à l'histoire politique de la France au XIXe siècle. Il a écrit trois ouvrages sur cette période.
Paul Tirand - Emile Digeon 1822-1894 - L'itinéraire singulier d'un communard.
Emile Digeon 1822-1894. L'itinéraire singulier d'un communard
16,50 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter