Contes fantastiques I

Ernst Theodor Amadeus Hoffmann

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Bibebook

  • Paru le : 28/05/2014
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
0,00 €
E-book - Multi-format
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Les poètes eux-mêmes ne passent pas pour être tous les jours braves, depuis qu'Horace a fait l'aveu d'avoir abandonné son bouclier ; mais il n'en était pas ainsi d'Hoffmann. Il était à Dresde à l'époque critique où cette ville, sur le point d'être prise par les Alliés, fut sauvée par le retour soudain de Bonaparte et de sa garde. Il vit alors la guerre de près, et s'aventura plusieurs fois à cinquante pas des tirailleurs français, qui échangeaient leurs balles, en vue de Dresde, avec celles des Alliés.
Lors du bombardement de cette ville, une bombe éclata devant la maison où Hoffmann était avec le comédien Keller, le verre à la main, et regardant d'une fenêtre élevée les progrès de l'attaque. L'explosion tua trois personnes, Keller laissa tomber son verre ; mais Hoffmann, après avoir vidé le sien : « Qu'est-ce que la vie ? s'écria-t-il philosophiquement ; et combien est fragile la machine humaine, qui ne peut résister à un éclat de fer brûlant ! » Extrait : Ce violon, me dit Crespel, est un morceau merveilleux d'un artiste inconnu, qui vivait sans doute du temps de Tartini.
Je suis convaincu qu'il y a dans sa construction intérieure quelque chose de particulier, et qu'un secret, que je poursuis depuis longtemps, se dévoilera à mes yeux, lorsque je démonterai cet instrument. Riez de ma faiblesse si vous voulez ; mais cet objet inanimé à qui je donne, quand je le veux, la vie et la parole, me parle souvent d'une façon merveilleuse, et lorsque j'en jouai pour la première fois, il me sembla que je n'étais que le magnétiseur qui excite le somnambule, et l'aide à révéler ses sensations cachées.
Vous pensez bien que cette folie ne m'a jamais occupé sérieusement, mais il est à remarquer que je n'ai jamais pu me décider à détruire cette sotte machine. Je suis content aujourd'hui de ne pas l'avoir fait ; car, depuis qu'Antonie est ici, je joue quelquefois de ce violon devant elle. Antonie l'écoute, avec plaisir, avec trop de plaisir !
  • Date de parution : 28/05/2014
  • Editeur : Bibebook
  • ISBN : 978-2-8247-1551-3
  • EAN : 9782824715513
  • Format : E-Book multi-format
  • Caractéristiques du format PDF
    • Taille : 678 Ko
    • Protection num. : pas de protection
    • Transferts max. : Autorisé
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé
  • Caractéristiques du format ePub
    • Taille : 385 Ko
    • Protection num. : pas de protection
    • Transferts max. : Autorisé
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé
  • Caractéristiques du format Mobipocket
    • Taille : 1 189 Ko
    • Protection num. : pas de protection
    • Transferts max. : Autorisé
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé
  • Caractéristiques du format Streaming
    • Protection num. : Contenu protégé
    • Imprimable : Non Autorisé
    • Copier coller : Autorisé
Ernst Theodor Amadeus Hoffmann

Biographie d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann

Écrivain et musicien romantique allemand né à Königsberg en 1776. Carrière dans l'administration judiciaire menée parallèlement à son activité artistique. Séjours en Pologne, à Varsovie et à Berlin où il meurt en 1822.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Ernst Theodor Amadeus Hoffmann - Contes fantastiques I.
Contes fantastiques I
0,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter