Combats pour l'école laïque en Alsace-Moselle entre 1815 et 1939

Jean-Pierre Hirsch

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/02/2011
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
18,00 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Qu'il s'agisse des horaires du catéchisme, de la surveillance des enfants à l'église, de la dévotion du maître, du contenu des livres d'histoire ou de sciences, de la présence sur un même banc d'école d'enfants de religion différente, les objets de conflit entre clercs et instituteurs, pendant cent quarante ans, ne changent guère de nature. De l'aube du 19e siècle, alors que s'achèvent les troubles révolutionnaires, à la Deuxième Guerre mondiale, les Eglises voient invariablement dans l'école primaire publique un moyen efficace de ré-évangéliser le peuple et, dans ce but, de conquérir une influence politique par l'usage de moyens nouveaux comme le suffrage universel et la presse.
Mais les États-Nations en construction, la France et l'Allemagne, assignent à l'école un autre objectif : la formations de citoyens autonomes et productifs, par l'initiation aux sciences et aux techniques utiles à l'agriculture et à l'industrie, ainsi que par la connaissance du monde et de l'histoire de la patrie. Les maîtres d'école d'Alsace-Moselle se voient assigner deux tâches contradictoires : transmettre une interprétation chrétienne du monde, dans une école qui est conçue comme un prolongement du culte ; mais aussi introduire, au coeur des villages, les nouveautés de la science et du progrès d'un siècle qui n'en a pas manqué.
Dans ces trois départements de l'Est, les conflits sont exacerbés par les deux changements de nationalité, en 1871 et 1918, qui donnent au cléricalisme des armes puissantes : à chaque fois les Eglises présentent le nouvel État, porteur de modernité, comme un occupant peu légitime. Ainsi, ce que l'on appelle le statut local de l'école est le fruit d'un passé complexe et de luttes ininterrompues, dans lesquelles se sont épuisés quantité d'obscurs maîtres d'école en quête d'un peu dignité.
  • L'ETAT DERRIERE SES MAITRES
    • La Restauration et la méthode d'enseignement mutuel
    • La réaction de 1824 : l'école placée sous la coupe du clergé cantonal
    • Sous le ministère Martignac, les débuts de l'affranchissement
  • NOUS VOICI DANS L'EMPIRE ALLEMAND
    • L'éphémère alliance des cléricaux de tous bords
    • Le Kulturkampf
    • L'Alsacien du Kulturkampf, Théophile Hatt
  • LES SOMMETS DE L'INTEGRISME CATHOLIQUE, MGR RUCH ET LA REPUBLIQUE
    • L'inégalité des camps en présence
    • Les troupes catholiques
    • L'émotion de 1924-1925 et l'échec de l'introduction des lois françaises en Alsace-Lorraine
Bons plans numériques
  • Date de parution : 01/02/2011
  • Editeur : L'Harmattan
  • Collection : Historiques
  • ISBN : 978-2-296-45512-2
  • EAN : 9782296455122
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 240 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 240
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Jean-Pierre Hirsch

Jean-Pierre Hirsch est né en 1948. Il a soutenu une thèse sur les débits de boissons au 19e siècle et il poursuit des recherches sur les méthodes pédagogiques utilisées autrefois en Alsace.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Jean-Pierre Hirsch - Combats pour l'école laïque en Alsace-Moselle entre 1815 et 1939.
Combats pour l'école laïque en Alsace-Moselle entre 1815...
18,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter