Armand Carrel (1800-1836) - L'homme d'honneur de la liberté de la presse

Gérard Minart

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/05/2011
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
22,13 €
E-book - PDF
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

Votre note
Armand Carrel, directeur du grand quotidien républicain Le National, est ce journaliste qui est mort à trente-six ans dans le bois de Vincennes, un matin de juillet 1836, victime d'une balle tirée par un autre journaliste, Emile de Girardin, lors d'un duel absurde, tragique et mémorable. Né à Rouen en 1800, tour à tour jeune sous-lieutenant admirateur des généraux de la Révolution et de l'Empire, comploteur carbonaro contre les Bourbons de la Restauration, volontaire en Espagne pour combattre aux côtés des libéraux de ce pays, secrétaire de l'historien Augustin Thierry, puis journaliste et, à ce titre, fondateur avec Thiers et Mignet du National, qui allait jouer un si grand rôle dans la Révolution de 1830, Armand Carrel est à placer parmi les grands défenseurs de la liberté de la presse, à côté de ces deux grands aînés qui avaient noms Benjamin Constant et Chateaubriand.
Ce dernier a d'ailleurs consacré des lignes émouvantes, dans ses Mémoires d'outre-tombe, à son ami Carrel. Ils n'étaient pas de la même génération, ni du même bord politique, ni du même milieu social mais ils partageaient cette vertu éminente : le sens de l'honneur. Après la Révolution de 1830, alors que Thiers et Mignet s'étaient ralliés à Louis-Philippe, Carrel était resté à la tête du National, fidèle aux idées de sa jeunesse sur la liberté politique et la liberté de la presse.
Cette biographie d'Armand Carrel éclaire donc un moment capital de notre histoire : après l'Empire, la monarchie tente de se restaurer en devenant constitutionnelle alors que l'idée républicaine tente une percée en se posant comme alternative. Et, profitant des espaces de liberté ouverts par les Chartes de 1814 et de 1830, la presse écrite s'installe comme Quatrième pouvoir.
  • L'HOMME D'EPEE
    • Vivre ses rêves
    • "Souvenez vous, M Carrel, que la révolution est finie"
    • Un sous-lieutenant Carbonaro
  • L'HOMME DE PLUME
    • Secrétaire, mais surtout élève d'Augustin Thierry
    • Dans l'attente d'un 1688 français
    • L'Espagne, encore et toujours
  • L'HOMME D'HONNEUR
    • Seul maître à bord du National
    • Etablir et consolider sur Société de Droit
    • Premières fractures
  • Date de parution : 01/05/2011
  • Editeur : L'Harmattan
  • ISBN : 978-2-296-46235-9
  • EAN : 9782296462359
  • Format : PDF
  • Nb. de pages : 309 pages
  • Caractéristiques du format PDF
    • Pages : 309
    • Protection num. : Digital Watermarking
    • Imprimable : Autorisé
    • Copier coller : Autorisé

Biographie de Gérard Minart

Ancien élève de l'Ecole de journalisme de Lille, Gérard Minart a été rédacteur en chef éditorialiste et vice-président du Directoire du journal La Voix du Nord. Il se consacre aujourd'hui à l'écriture de biographies de personnages historiques qui ont incarné la défense des libertés.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

Armand Carrel (1800-1836) - L'homme d'honneur de la liberté de la presse est également présent dans les rayons

Gérard Minart - Armand Carrel (1800-1836) - L'homme d'honneur de la liberté de la presse.
Armand Carrel (1800-1836). L'homme d'honneur de la liberté...
22,13 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter