essai

Le Québec, la Charte, l'Autre Et après?

Leïla Benhadjoudja, Ryoa Chung, Ellen Corin, Yara El-Ghadban, Marie-Claude Haince

Note moyenne : | 0 avis
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
  • Mémoire d'encrier

  • Paru le : 11/03/2014
  • Tous vos e-books sur notre application de lecture
  • Téléchargement immédiat
  • Aide au choix numérique
11,99 €
E-book - ePub
Vérifier la compatibilité avec vos supports

Decitre eBooks

Découvrez vos e-books avec notre application de lecture !

  • E-book À partir de 11,99 €
    • PDF 11,99 €
Votre note
Huit femmes, universitaires et intellectuelles, ont engagé la réflexion autour de la Charte, de l'avenir de la société et du vivre-ensemble. Elles inventorient attitudes, postures, dérives et discours identitaires. Elles dénoncent l'exclusion, l'arrogance et la discrimination, en questionnant les privilèges juridiques et administratifs que revendiquerait un groupe social au détriment des autres.
Cet ouvrage touche de près la peur qui travaille le Québec d'aujourd'hui, et l'incapacité de nommer la crise de valeurs qui fractionne plus qu'elle ne rassemble. Elles font acte de pensée, de compassion et de solidarité. Elles proposent ce « diagnostic des dérives politiques et sociales. et offrent en partage cette parole » qui a le mérite de s'indigner.
  • Date de parution : 11/03/2014
  • Editeur : Mémoire d'encrier
  • ISBN : 978-2-89712-215-7
  • EAN : 9782897122157
  • Format : ePub
  • Nb. de pages : 128 pages
  • Caractéristiques du format ePub
    • Pages : 128
    • Taille : 1 024 Ko
    • Protection num. : Digital Watermarking
Leïla Benhadjoudja est doctorante et chargée de cours en sociologie à l'Université du Québec à Montréal. Elle enseigne également au collège Rosemont. Sa thèse s'intitule « Les mobilisations des femmes musulmanes dans l'espace public au Québec : féminismes et citoyenneté ». Ses intérêts de recherche portent sur le féminisme musulman, la sécularisation et le postcolonialisme. Ryoa Chung est professeure agrégée au département de philosophie de l'Université de Montréal où elle enseigne l'éthique et la philosophie politique contemporaines.
Ses domaines de recherche sont l'éthique des relations internationales et la philosophie politique appliquée, notamment dans le domaine de la santé. Elle s'intéresse également aux perspectives féministes pour mieux les intégrer dans le champ de l'éthique internationale. Ses intérêts de recherche ont notamment trait aux problématiques suivantes : globalisation et gouvernance globale, démocratie cosmopolite, justice globale et soins de santé.
Elle a récemment codirigé (avec J-B. Jeangène Vilmer) un ouvrage collectif, intitulé « Éthique des relations internationales », Presses Universitaires de France, 2013. Ellen Corin est psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Montréal. Elle est aussi professeure retraitée aux départements d'anthropologie et de psychiatrie de l'Université McGill à Montréal et chercheure émérite à la Division de recherche psychosociale de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas.
Ses recherches, en Afrique, en Inde et au Québec, ont notamment porté sur la médecine des guérisseurs et les groupes de possession par les esprits ainsi que sur les rapports entre psychose et culture. Elle a notamment édité en 2010 un numéro spécial de la revue Anthropologie et Sociétés, intitulé Psychanalyse et anthropologie : l'ébranlement d'une rencontre. Yara El-Ghadban est anthropologue, ethnomusicologue et écrivaine.
Yara El-Ghadban est écrivaine, anthropologue et ethnomusicologue. Elle enseigne à l'Université d'Ottawa. Ses recherches et publications académiques et littéraires portent sur les enjeux de l'identité, de la reconnaissance et de l'appartenance face à la différence et face à la violence, tels qu'ils se manifestent dans la littérature et la musique, notamment en Palestine, au Québec et en Afrique du sud. Palestinienne d'origine, elle a vécu dans plusieurs pays du monde arabe avant d'émigrer au Canada en 1989.
Auteure du roman L'ombre de l'olivier (Mémoire d'encrier, 2011), elle a signé également plusieurs articles sur la musique arabe et occidentale, le vivre ensemble en Afrique du Sud après l'apartheid, ainsi que sur les enjeux identitaires et culturels au Québec. Marie-Claude Haince est anthropologue, chercheur postdoctoral au département d'anthropologie de l'University of the Witwatersrand à Johannesburg en Afrique du Sud.
Elle travaille présentement sur la gestion et les politiques de la diversité religieuse au Canada en s'appuyant sur le modèle sud-africain comme point de comparaison. Ses recherches antérieures sur le système d'immigration canadien se sont focalisées, d'une part, sur l'exclusion et le confinement de certaines populations migrantes et, d'autre part, sur les micro-politiques à l'oeuvre lors du processus de sélection des immigrants, plus précisément sur le déploiement du pouvoir discrétionnaire dans le cadre du contrôle et de la gestion migratoire. Deirdre Meintel est professeure d'anthropologie à l'Université de Montréal et ancienne présidente de CASCA.
Elle est cofondatrice et rédactrice de la revue Diversité urbaine et elle dirige le groupe de recherche interdisciplinaire du même nom. Elle codirige le Centre d'études ethniques des universités montréalaises (CEETUM), un centre de recherche interuniversitaire pour l'étude de la diversité ethnique et religieuse. Elle est l'auteure de nombreuses publications sur les thèmes de la migration, l'ethnicité, l'identité et sur la religion et la modernité.
Depuis 2007, elle dirige une recherche d'équipe sur les religions et spiritualités contemporaines au Québec. Cécile Rousseau, professeure titulaire au département de psychiatrie à l'université McGill est directrice scientifique du centre de recherche du CSSS de la Montagne. Elle travaille comme clinicienne en soins partagés auprès des enfants immigrants et réfugiés dans des quartiers pluriethniques de Montréal, tout en poursuivant des recherches sur les programmes de prévention en milieu scolaire et sur l'impact des politiques migratoires. Marie-Blanche Tahon, professeure au département de sociologie et d'anthropologie à l'Université d'Ottawa.
Son enseignement et ses recherches articulent politique, famille et rapports de sexe. Y compris autour de l'Algérie où elle a enseigné de 1975 à 1980, avant de venir vivre au Québec. Sa thèse dirigée par Hélène Cixous était intitulée Des Algériennes entre masque et voile (1979). Elle a publié Algérie. La guerre contre les civils (1998) et plusieurs articles et chapitres de livre sur la citoyenneté des femmes algériennes ainsi que sur le port du hijab au Québec depuis le début des années 1990.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

essai est également présent dans les rayons

Leïla Benhadjoudja et Ryoa Chung - essai  : Le Québec, la Charte, l'Autre Et après?.
essai Le Québec, la Charte, ...
11,99 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK

Ne partez pas tout de suite...

Inscription newsletter