Thomas d'Aquin, poète théologien - Volume 1, Littérature et théologie, une saison en enfer

Note moyenne 
Olivier-Thomas Venard - Thomas d'Aquin, poète théologien - Volume 1, Littérature et théologie, une saison en enfer.
Depuis Platon et les Stoïciens, l'on sait que l'idéal est indicible. Faut-il pour autant désespérer de sa recherche et de son expression ? La réponse... Lire la suite
48,00 € Neuf
Expédié sous 4 à 8 jours
Livré chez vous entre le 9 décembre et le 11 décembre
En librairie

Résumé

Depuis Platon et les Stoïciens, l'on sait que l'idéal est indicible. Faut-il pour autant désespérer de sa recherche et de son expression ? La réponse des poètes a toujours été celle du mystère, de la métaphore, qui leur permet de dire l'absolu sans le profaner et d'affirmer la présence du divin dans la création. " Elle est retrouvée ! - Quoi ? l'Eternité - C'est la mer mêlée - au soleil ". En entonnant "le chant raisonnable des anges" à la suite de Rimbaud, bien des poètes modernes et contemporains retrouvent des formules employées jadis par Thomas d'Aquin. Dans son usage lucide de la parole et du symbole, en effet, la démarche du grand théologien gothique ressemblait à celle des poètes modernes, qui n'acceptent plus qu'avec une "réserve extrême" les "nécessaires élans de leur esprit, de leurs voix" (Bonnefoy). L'un trouve le mystère dans le symbolisme de l'être, qui manifeste à la fois le reflet de Dieu et le caractère obscur de la lumière ; les autres tentent, en parlant, la traversée de l'espace sensible, pour rejoindre, en toute chose, l'eau sacrée de la présence. Premier volet d'une réflexion en trois volumes sur la parole et la beauté dans la théologie, ce livre veut rouvrir le dialogue entre théologiens et poètes en s'intéressant à ce qu'il y a de théologique dans la littérature, et à ce qu'il y a de littéraire dans la théologie, en particulier dans la Somme de théologie de Thomas d'Aquin. " Ceux qui manient la parole sont plus près de Dieu " (Ph. Jaccottet) : Olivier-Thomas Venard convoque ici de nombreux poètes, de Mallarmé à Lemaire, pour arracher littérature et théologie à une trop longue saison en enfer et dégager les contours d'une véritable "poétique de la théologie".

Caractéristiques

  • Date de parution
    15/04/2003
  • Editeur
  • ISBN
    2-88482-005-1
  • EAN
    9782884820059
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    504 pages
  • Poids
    0.83 Kg
  • Dimensions
    14,5 cm × 21,5 cm × 4,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie d'Olivier-Thomas Venard

Olivier-Thomas Venard est né en 1967. Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure (Fontenay-Saint-Cloud), il a été ordonné prêtre dans l'Ordre dominicain en 2000 ; il poursuit actuellement sa recherche à l'Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
48,00 €