Problèmes du réalisme

Claude Prévost

(Traducteur)

,

Jean Guégan

(Traducteur)

Note moyenne 
Georg Lukacs - Problèmes du réalisme.
Les conséquences de la division capitaliste du travail sont, pour l'écrivain aussi, désastreuses : condamné à l'isolement du "spécialiste", il perd... Lire la suite
28,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 24 janvier et le 26 janvier
En librairie

Résumé

Les conséquences de la division capitaliste du travail sont, pour l'écrivain aussi, désastreuses : condamné à l'isolement du "spécialiste", il perd tout contact vrai avec la vie sociale ; chez lui, aux grands problèmes qui naissent du besoin d'une reproduction poétique ample et profonde des traits généraux et permanents de l'évolution de l'humanité, se substituent les questions de métier que pose la technique de la représentation immédiate ; ses oeuvres ne sont le plus souvent que des productions sans écho ou dont l'audience est limitée à des "familles d'esprits".
Comment l'écrivain d'aujourd'hui peut-il retrouver le plein épanouissement de sa personnalité créatrice et la place qu'il occupait naguère encore dans la société ? Lukács voit notamment dans le fait d'abstraire (à la manière, par exemple ple, des expressionnistes) un moyen de s'abstraire des racines sociales des phénomènes et non une approche de celles-ci ; dans le glissement de la connaissance des rapports dialectiques de la réalité objective vers la subjectivité un symptôme de la capitulation objective devant les forces réactionnaires de l'histoire ; dans la conception selon laquelle les idéaux d'harmonie et de beauté seraient "désuets" une reconnaissance comme fait accompli de la destruction de l'homme par le capitalisme ; dans l'immédiateté définie comme un niveau déterminé de la réception du monde, rien que la première étape du processus créateur ; dans les "cassures" que présente la surface de la réalité sociale, des "moments" qu'il ne convient pas d'exagérer au point d'en faire l'unique réalité (le "pourquoi" devant être montré en sus du "comment").
En art, la grande méthode créatrice, c'est le réalisme, lequel est une question de formes esthétiques. Il inclut notamment la satire, mode d'expression ouvertement combatif, où l'opposition est immédiate entre l'essence et le phénomène ; le récit, méthode qui structure, alors que la description nivelle. "Miroirs du monde", les écrivains réalistes authentiques visent à passer à la deuxième étape du processus créateur : la composition de la fable, à partir de laquelle se trouvent amenés au grand jour les rapports essentiels très compliqués des êtres humains avec le monde qui est le leur.
Ils reconnaissent dans l'aptitude des figures littéraires à exprimer intellectuellement leur conception du monde un élément nécessaire de la restitution artistique de la réalité. Ils recherchent dans les hommes, leurs relations, les situations où ils interviennent, les traits permanents qui agissent efficacement à travers de longues périodes, du fait qu'ils constituent la tendance objective de l'évolution de la société, voire du genre humain.
Leur relation à l'héritage comme procès mouvant du progrès signifie qu'ils sont portés par le fleuve du développement de leur peuple. Ce sont eux qui constituent l'avant-garde réelle de la littérature.

Caractéristiques

  • Date de parution
    13/06/1997
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-85181-161-4
  • EAN
    9782851811615
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    396 pages
  • Poids
    0.5 Kg
  • Dimensions
    14,0 cm × 22,0 cm × 1,2 cm

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

28,00 €