La mémoire à l'oeuvre - Fixations et mouvances médiévales

Collectif

Note moyenne 
Caroline Cazanave - La mémoire à l'oeuvre - Fixations et mouvances médiévales.
Entre le Moyen-Age et nous, la mémoire collective invite à modifier ses premières attaches. Les croyances, les discours et les marques de pouvoir se... Lire la suite
13,00 € Neuf
Expédié sous 3 jours
Livré chez vous à partir du 28 septembre
En librairie

Résumé

Entre le Moyen-Age et nous, la mémoire collective invite à modifier ses premières attaches. Les croyances, les discours et les marques de pouvoir se multiplient autour des reliques, des miracles et des églises. Décors et objets deviennent instables. Chaque lieu d'origine est topique : le désert brûlant est affecté à l'ascèse, mais un autre regard jugera la Thébaïde parfaite pour une vie de Robinson.
La Table Ronde tournoie surtout pour alimenter des exploitations saugrenues tandis que le Graal traverse des terres et des paysages où le mystère s'approfondit. Et quand le vers épique de Fierabras investit la prose ou le théâtre, les coordonnées spatio-temporelles du pont de Mautrible doivent déménager. Les figures d'Alexandre, de Soundjata, d'Elisabeth de Hongrie, de Henri IV, de Parsifal ou de Merlin défilent sur le podium du temps avec plus ou moins fière allure.
Selon les époques la renommée qui salue leur passage entonne louanges ou calomnies. L'honneur des lignages appartient au domaine de l'historiographie. Un exercice de légitimation permet à la Normandie d'exploiter le souvenir de Rollon. Perceval de Cagny défend les intérêts d'une famille ; la Cronica de Salimbene offre une vision franciscaine davantage personnalisée, tandis que, du u journal ", Jean de Roye se fait une conception plus unie.
Quant à l'ancienne poésie lyrique, elle investit encore l'oralité de plusieurs continents. A Toulouse une tenson alimente un " duel de tchatche " ; une autre, au Brésil, donne lieu à une bataille d'improvisation ; ou les équivoques et les prouesses formelles d'Arnaut Daniel vibrent à nouveau, grâce à Augusto de Campos, en version portugaise. Jamais le temps ne suspend son vol. L'heure est toujours propice, après la fondation, aux déplacements inopinés, aux reformulations, à la mouvance des codes et des discours tenus.
Une seule chose est sûre, c'est que la memoria ne se laisse pas fixer.

Sommaire

  • SANCTUARISER LA MEMORIA
    • Reliques et mémoire
    • Mémoire des morts et géographie tumulaire : les tombes des chanoines du chapitre métropolitain de Besançon
    • Reliques et images - les lieux de pèlerinage dans les miracles de Notre Dame d'Adgar et de Gautier de Coinci
  • RE LOCALISER ET REDEFINIR LES OBJETS MEMORIELS
    • Le pays où les oiseaux habitent : la (re)construction de l'image du désert dans les traductions pour laïcs des Vitae Patrum
    • Mémoire et senefiance : les nuances de la table ronde
    • Autour du pont de Mautrible, souvenirs, mouvances et résurgences de la chanson de Fierabras dans différents genres du domaine français et étranger
  • TRANSFORMER LA MEMOIRE DES GRANDS PERSONNAGES
    • Alexandre le Grand et Soundjata Keita : les sources grecques d'une épopée mandingue
    • Les Comtes de Bourgogne et leur parente Sainte Elisabeth de Hongrie
    • Henri IV en Franche-Comté : tragédie, histoire, mémoire
  • GENRES ET FORMES DEVOLUES A L'EXERCICE DE LA MEMOIRE - CHRONIQUES, JOURNAUX, POESIE
    • La Normandie dans les premières généalogies des Ducs normands
    • La Cronica de Salimbene
    • Un récit à tirer de nouveau des limbes : la chronique de Perceval de Cagny

Caractéristiques

Avis libraires et clients

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
13,00 €