De la trahison - Contribution à une sociologie de l'engagement (Boîte)

  • L'Harmattan

  • Paru le : 01/11/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
La trahison est avec la loyauté deux des modalités de l'engagement au monde. Alors que la loyauté est approuvée, parce qu'elle rend prévisibles les... > Lire la suite
18,00 €
Neuf - Expédié sous 9 à 14 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 3 novembre et le 8 novembre
ou
ou
Votre note
La trahison est avec la loyauté deux des modalités de l'engagement au monde. Alors que la loyauté est approuvée, parce qu'elle rend prévisibles les comportements des autres et qu'elle stabilise un ensemble de relations ou le fonctionnement d'un collectif, la trahison est l'objet de jugements négatifs. Faut-il en rester là ? Quel regard peut-on porter sur cet envers de la loyauté ? Si on adopte une posture d'interrogation issue des sociologies de l'action, la trahison est analysée sous l'angle d'une action et/ou d'un ensemble d'actes ayant une même logique. Celle-ci n'est pourtant pas indépendante des contextes et de ses visées. Mais elle est néanmoins suffisamment identifiable comme telle et commune à l'ensemble des trahisons. Pourtant la trahison ne se limite pas à cette homogénéité. Elle est, dans sa diversité de formes, une démarche qui réfère à des situations et à des modes d'interactions. Ces interactions partagent néanmoins là encore, une même façon de qualifier des actes et de les associer à un registre moral et réglementaire où se définissent le licite et l'illicite, les normes et les représentations de ce qui est attendu des autres en fonction de la nature du lien. C'est bien en ce sens qu'au Moyen-Age la félonie pouvait être qualifiée de diffidatio, ce qui signifie qu'elle ne pouvait être considérée comme ressortissant de la trahison, alors même que le lien de loyauté était rompu. La trahison comme la loyauté décrivent ainsi des états de relations autant que des dynamiques d'échanges, sur fond de pouvoir et de puissance, d'affects et d'attentes dans un rapport à des temporalités différenciées. Avec la trahison, c'est une analyse complémentaire des modalités de l'engagement au monde qui avait été auparavant étudié sous les dimensions de l'indifférence et de l'envie, du secret et de l'espoir, de l'épargne et de la dépense et enfin de la dette, qui est ici menée. La démarche d'ensemble ressort d'une analyse de l'action.
  • DES PROLEGOMENES A TOUTE TRAHISON
  • ANALYTIQUE DE LA TRAHISON
  • DES MOMENTS ET DES FIGURES DE LA TRAHISON
  • DES SPECIFICITES CONTEMPORAINES DE LA TRAHISON
  • DES EFFETS INDUITS PAR LA TRAHISON
  • Date de parution : 01/11/2010
  • Editeur : L'Harmattan
  • Collection : Logiques sociales
  • ISBN : 978-2-296-13217-7
  • EAN : 9782296132177
  • Présentation : Boîte
  • Nb. de pages : 186 pages
  • Poids : 0.26 Kg
  • Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm × 1,5 cm

Biographie de Claude Giraud

Claude Giraud est sociologue et philosophe. Professeur émérite, il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages dont plusieurs sont traduits.

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot

De la trahison - Contribution à une sociologie de l'engagement est également présent dans les rayons

Claude Giraud - De la trahison - Contribution à une sociologie de l'engagement.
De la trahison. Contribution à une sociologie de...
18,00 €
Haut de page
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK