L'antisémitisme de bureau

Note moyenne 
Préfécture de Police de Paris, 3e étage. Sous la férule d'André Tulard, chef du "service juif", une centaine de fonctionnaires est chargée d'appliquer... Lire la suite
28,40 € Neuf
Expédié sous 2 à 4 semaines
Livré chez vous entre le 17 juin et le 1 juillet
En librairie

Résumé

Préfécture de Police de Paris, 3e étage. Sous la férule d'André Tulard, chef du "service juif", une centaine de fonctionnaires est chargée d'appliquer la réglementation antisémite. Les cadres intermédiaires organisent le recensement des juifs. Les agents d'accueil du bureau 91 examinent les cas "douteux" et reçoivent les délcarations tardives. Des auxiliaires fabriquent le "fichier juif" ; d'autres s'occupent du classement des fiches puis de la préparation des rafles. Au même moment, les mille agents du commissariat général aux Questions juives, organisme politico-administratif créé à la demande des autorités allemandes, mettent en œuvre les multiples mesures d'interdictions professionnelles et gèrent la spoliation des biens.Qui sont ces fonctionnaires et ces agents d'Etat improvisés ? Comment se représentent-ils leur travail ? Quels effets ont, sur les victimes, ces logiques professionnelles, intérêts de service, stratégies de carrière ?A partir de sources inédites — dossiers de personnel, archives de l'épuration, fonds privés et entretiens individuels avec d'anciens fonctionnaires de Vichy —, Laurent Joly signe la première étude comparée de ces deux institutions publiques qui ont joué, sous l'Occupation, un rôle majeur dans la politique de persécution antisémite.Alternant portraits de bureaucrates et approches quantitatives, cette enquête éclaire d'une lumière originale le fonctionnement de l'Etat et de ses dérives en situation exceptionnelle. Dans le contexte d'occupation et de dictature pétainiste, la porosité entre administrations traditionnelles et organismes nouveaux de la Révolution nationale apparaît ainsi plus importante qu'on ne le pensait, favorisée qu'elle est par l'extrême politisation de l'activité bureaucratique.

Sommaire

  • LOGIQUES INSTITUTIONNELLES D'UNE POLITIQUE ANTISEMITE (AUTOMNE 1940-PRINTEMPS 1942)
  • LE BUREAU 91 (GALERIE OUEST, 3E ETAGE) : LA RECEPTION DES JUIFS ET DES "CAS DOUTEUX" A LA PREFECTURE DE POLICE
  • FAIRE CARRIERE DANS LES "AFFAIRES JUIVES" : OPPORTUNITES ET STRATEGIES D'AVANCEMENT POUR LES CADRES ADMINISTRATIFS DU CGQJ ET DE LA PP
  • VIE DE BUREAU ET REVOLUTION NATIONALE : ETRE UN EMPLOYE DU COMMISSARIAT GENERAL AUX QUESTIONS JUIVES
  • LES ENJEUX DE MEMOIRE D'UNE POLITIQUE ANTISEMITE : DE L'EPURATION A L'AFFAIRE DU "FICHIER JUIF" (1944-1996)

Caractéristiques

  • Date de parution
    20/04/2011
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-246-73691-2
  • EAN
    9782246736912
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    446 pages
  • Poids
    0.525 Kg
  • Dimensions
    15,4 cm × 24,0 cm × 3,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Laurent Joly

Laurent Joly, 34 ans, chargé de recherche au CNRS (CRHQ-Caen), a notamment publié chez Grasset un biographie de Xavier Vallat (2001) et Vichy dans la "Solution finale". Histoire du commissariat aux Questions juives (2006), ainsi que Louis Sadosky, brigadier-chef aux RG, Berlin, 1942. Chronique d'une détention par la Gestapo (CNRS Editions, 2009).

Du même auteur

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,40 €