Révolution, Consulat, Empire - 1789-1815

Note moyenne 
Michel Biard et Philippe Bourdin - Révolution, Consulat, Empire - 1789-1815.
De la chute de l'Ancien Régime à celle de Napoléon, ce volume aborde l'une des périodes clefs de l'Histoire de France, fondamentale à bien des égards... Lire la suite
41,00 € Neuf
En stock en ligne
Livré chez vous à partir du 27 mai
En librairie

Résumé

De la chute de l'Ancien Régime à celle de Napoléon, ce volume aborde l'une des périodes clefs de l'Histoire de France, fondamentale à bien des égards pour comprendre les fondements et le fonctionnement de notre démocratie. Le plan mêle une approche thématique et un récit des événements. La moitié des douze chapitres est ainsi ordonnée autour des grandes ruptures: 1789, "année sans pareille", bien sûr, mais aussi la naissance de la République en 1792 lors de ce que d'aucuns ont compris comme une "seconde Révolution", la Terreur, les années du Directoire désormais mieux connues grâce à de nombreux travaux récents, puis celles du Consulat et de l'Empire, aujourd'hui au centre des nouvelles recherches des historiens. Les chapitres thématiques abordent les questions économiques et sociales, les religions, l'histoire culturelle, la Contre-Révolution et l'émigration, les relations internationales et les problèmes coloniaux, les questions militaires évidemment, si obsédantes à partir du printemps 1792, car les tambours de la guerre alors n'ont cessé de battre pendant plus d'une génération... Chacun des chapitres propose une synthèse claire et accorde une place centrale aux travaux les plus récents. Dans "l'atelier de l'historien" sont évoqués différents thèmes renouvelés et/ou suscitant toujours des questionnements, voire des controverses. Ainsi, un aperçu de l'historiographie de la période rappelle à quel point la Révolution, le Consulat et l'Empire ont été, deux siècles durant, un enjeu dans les querelles entre historiens, tant que l'idée même de Révolution déclenchait des oppositions partisanes, aujourd'hui en grande partie apaisées. De même, l'analyse de sources vives, comme les pamphlets ou les images, permettra aux lecteurs de se familiariser avec le travail de l'historien face à ses documents. Enfin, plusieurs approches sont proposées sur des questions ayant fait l'objet d'études tout à fait neuves: les élections dans la période révolutionnaire, la vente des Biens nationaux, la première abolition de l'esclavage, la place et le rôle majeurs des femmes dans la Révolution, la singularité de la Révolution française dans ce qui fut nommé "Révolution atlantique"... C'est une période centrale de l'histoire de France qui se trouve ici revisitée.

Sommaire

  • UN POUVOIR ET UNE SOCIETE FACE A LEURS CONTRADICTIONS (1787-1789 )
  • CONCILIER MONARCHIE ET REVOLUTION (1789-1792)
  • LA LIBERTE OU LA MORT (1792-1795)
  • LE DIRECTOIRE (1795-1799)
  • LE CONSULAT
  • L'EMPIRE
  • L'ETAT DE L'ECONOMIE, L'ECONOMIE DE L'ETAT
  • LA REVOLUTION FRANCAISE ET LES CULTES
  • LES CONTRE-REVOLUTIONS FRANCAISES

Caractéristiques

  • Date de parution
    28/10/2009
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7011-3366-9
  • EAN
    9782701133669
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    709 pages
  • Poids
    1.74 Kg
  • Dimensions
    17,0 cm × 24,0 cm × 3,7 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Michel Biard, professeur à l'université de Rouen, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la Révolution française. Ses recherches portent notamment sur l'histoire politique et culturelle de cette période. Parmi ses publications récentes : Missionnaires de la République, 2002 ; Les lilliputiens de la centralisation, 2007 ; Parlez-vous sans culotte ? Dictionnaire du Père Duchesne, 2009. Philippe Bourdin, professeur à l'université Blaise-Bascal-Clermont-Ferrand-II, est l'auteur et le directeur de seize ouvrages consacrés notamment au Directoire, à la formation de l'esprit public, aux arts de la scène ou à des biographes Le noir et le rouge. Itinéraire social, culturel et politique d'un prêtre patriote (1736-1799), 2000. Il a publié dernièrement la Révolution (1789-1871). Ecriture d'une histoire immédiate, 2008 ; Lafayette, entre deux mondes, 2009. Silvia Marzagalli, professeur à l'université de Nice, est spécialiste des réseaux négociants et du commerce maritime. Sa thèse, publiée en 1999, analyse les réactions des villes portuaires au blocus continental Les boulevards de la fraude. Le négoce maritime et le blocus continental, 1806-1813. Outre de nombreux articles, elle a récemment publié Comprendre la traite négrière atlantique, 2009

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
41,00 €