Figures de femmes criminelles de l'Antiquité à nos jours (Relié)

  • Publications de la Sorbonne

  • Paru le : 25/03/2010
Note moyenne : |
Ce produit n'a pas encore été évalué. Soyez le premier !
Donnez votre avis !
Alors que la part des femmes dans la délinquance est restée moindre que celle des hommes et que le droit traite, en principe, les deux sexes à égalité,... > Lire la suite
35,00 €
Neuf - Expédié sous 3 à 6 jours
  • ou
    Livré chez vous
    entre le 31 mai et le 5 juin
ou
Alors que la part des femmes dans la délinquance est restée moindre que celle des hommes et que le droit traite, en principe, les deux sexes à égalité, pourquoi le récit de leurs crimes les transforme-t-il si facilement en monstres? Pour répondre à cette question, paradoxale, cet ouvrage croise les analyses d'historiens, juristes, criminologues, historiens de l'art et plasticiens. Ces chercheurs mobilisent des sources abondantes et multiples, fragments bibliques, vases antiques, miniatures médiévales, chroniques judiciaires, dessins de presse, grands procès reconstruits par la télévision... qui nous donnent à voir la complexité des représentations des femmes criminelles, construites et sédimentées depuis trois millénaires. Des figures de femmes criminelles contemporaines - Jeanne Weber, l'ogresse de la Goutte d'or, Violette Nozière, l'empoisonneuse, les soeurs Papin - aux figures archétypales " intemporelles " - Eve, Pandora, la sorcière, la prostituée, la femme adultère, qui ne sont pas coupables de crimes mais pensées comme coupables du désordre de l'humanité -, on retrouve les mêmes stéréotypes dépréciatifs des femmes dans l'imaginaire occidental. Cette image peut connaître des nuances, des changements concernant les infractions féminines sont intervenus dans le champ juridique, mais sur le long terme la société n'accepte guère que la femme soit criminelle. Si la femme est réellement criminelle, elle donne une image repoussante, celle du monstre, ou au contraire aguichante, celle de la tentatrice dont les prostituées sont les filles. Cela revient, dans les deux cas, à renier le crime au féminin. Est-ce la raison pour laquelle, aujourd'hui encore, les historiens n'arrivent pas à expliquer le phénomène, sauf à dire que les femmes sont portées à la paix et les hommes à la violence?
  • FIGURES CONTEMPORAINES DE FEMMES CRIMINELLES
    • L'espace public de la criminalité féminine
    • La figure de l'empoisonneuse
    • Criminelles sans visage : les femmes auteurs d'abus sexuels, 1880-2006
  • FIGURES INTEMPORELLES DE FEMMES CRIMINELLES
    • Mythe et tragédie : épouses et mères sanglantes
    • Empoisonneuses, usurpatrices et traîtresses : le bruit et la preuve (Moyen Age français)
    • Niki de Saint-Phalle, figure de l'artiste en criminelle
  • LES NORMES, DE L'ANCIEN REGIME A NOS JOURS
    • Responsabilité et procès de la femme criminelle
    • Repères historiques
    • La sanction des femmes criminelles, Y a-t-il une spécificité féminine de la peine ?
    • Figure pénale refoulée/figure pénale équivoque : femme incestueuse/femme maltraitante
  • JUGEMENTS ET REGARDS
    • Figures de femmes criminelles en péninsule Ibérique an Moyen Age ?
    • Propriae salutis immemores ? Réflexions sur la correction des moniales criminelles en Occident, XIIIe-XVe siècle
    • Le pardon laïc aux femmes criminelles dans les lettres de rémission du Brabant aux XVIe-XVIIe siècles
  • Date de parution : 25/03/2010
  • Editeur : Publications de la Sorbonne
  • Collection : Homme et société
  • ISBN : 978-2-85944-631-4
  • EAN : 9782859446314
  • Présentation : Relié
  • Nb. de pages : 352 pages
  • Poids : 0.63 Kg
  • Dimensions : 15,0 cm × 24,0 cm × 2,2 cm

Nos avis clients sur decitre.fr


Avis Trustpilot
Myriam Tsikounas et Loïc Cadiet - Figures de femmes criminelles de l'Antiquité à nos jours.
Figures de femmes criminelles de l'Antiquité à nos...
35,00 €
Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK