Angoulême, ou comment buller efficacement

- Il y a 3 semaines
Catégories :

Angoulême édition 2019, c'est parti !

C’est le rendez-vous incontournable des amateurs du 9e art depuis 1974 ! Le festival international de la bande dessinée se tient cette année du 24 au 27 janvier. Pour l’occasion, découvrez les albums sélectionnés pour les différents prix : sélection officielle, sélection Prix du patrimoine, sélection Prix jeunesse, sélection Prix polars. Le palmarès sera connu dimanche soir… En attendant, cela ne m’empêche pas de faire des pronostics et de parier sur mes chouchous ! Petit tour d’horizon (garanti sans mauvaise foi) des BD qui selon moi doivent être récompensées pour cette édition 2019.


Sabrina de Nick Drnaso

J’ai lu cet album pendant les dernières vacances de Noël et il m’a secoué d’une telle manière que j’y pense encore aujourd’hui… La BD explore les conséquences d’une disparition mystérieuse, celle de Sabrina, sur son entourage proche : le fiancé Teddy bien sûr, qui se fait héberger par son ami d’enfance Calvin pour tenir le coup, mais aussi la meilleure amie qui menace de tomber dans la dépression.

Pour l’auteur Nick Drnaso, cette histoire est aussi un prétexte pour faire le portait de notre société contemporaine malade, figée sous l’emprise de l’image et de la vidéo qui relaient 24h/24 des fake news toutes plus terrifiantes les unes que les autres… Glaçant et sans espoir ! Le traitement graphique n’est pas sans rappeler celui d’Adrian Tomine pour les connaisseurs.

Sabrina de Nick Drnaso

Moi ce que j’aime, c’est les monstres de Emil Ferris

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres. Livre premier de Emil Ferris

J’ai déjà eu l’occasion de parler de cette BD sur notre feed Instagram, donc je ne vais pas redire ici ce que j’ai pu dire là, mais j’insiste sur la belle « monstruosité » de ce roman graphique qui vous happe et vous captive dès les premières pages (malgré une histoire légèrement touffue et labyrinthique) avec des illustrations faites au stylo bille absolument sublimes.

D’ailleurs, à Decitre, je ne suis pas le seul à apprécier cet album… Plusieurs libraires dans nos différents magasins en France ont également plébiscité cette bande dessinée des éditions Monsieur Toussaint Louverture : Clémentine, libraire à Chambéry, Charlotte, libraire à Levallois-Perret, Audrey, libraire à Lyon Confluence ainsi que Justine, libraire à Annecy, et Yann, libraire à Ecully. N'en jetez plus ! Je vous laisse lire leur avis directement sur la page produit de notre site !


Spirou. L'espoir malgré tout - Première partie, Un mauvais départ de Emile Bravo

J’adore le travail d’Emile Bravo, et particulièrement ce qu’il avait pu faire précédemment sur Spirou, du coup j’étais ravi qu’il remette le couvert pour de nouvelles aventures du groom du Moustic Hôtel. Bien entendu, les puristes seront déçus : n’espérez pas retrouver avec cet album une histoire « franquineste » drôle, pleine de rebondissements et éloignée de la réalité ! Mais tout de même, ne boudons pas notre plaisir ! Cette BD nous plonge dans l’absurdité de la Seconde Guerre mondiale à travers les yeux de nos deux héros qui ne comprennent rien à ce qui leur arrive. C’est donc un Spirou en plein ancrage dans le réel qui nous est donné à voir et à lire. L’horreur de la situation est atténuée par des épisodes assez drôles (Ha ! La ressemblance entre Tintin et Spirou que ce dernier ne digère pas !) et un dessin très doux.

Vivement la suite – car la fin se termine vraiment par un cliffhanger de marteau !

Spirou.  L'espoir malgré tout de Emile Bravo

Bien évidemment, je ne parle ici que de mes coups de cœur, mais d’autres libraires de Decitre ont plébiscité d’autres BD de la sélection officielle. Découvrez- les ci-dessous !

Silvère Long, coordinateur de l'animation commerciale

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK