Revue d'histoire de la Shoah N° 187, juillet-déce

La Wehrmacht dans la Shoah

Note moyenne 
Georges Bensoussan et Edouard Husson - Revue d'histoire de la Shoah N° 187, juillet-déce : La Wehrmacht dans la Shoah.
Longtemps nous avons cru au mythe d'une Wehrmacht aux mains propres, et ce mythe perdura d'autant plus qu'il était nourri de notre ignorance du front... Lire la suite
19,30 € Neuf
Actuellement indisponible

Résumé

Longtemps nous avons cru au mythe d'une Wehrmacht aux mains propres, et ce mythe perdura d'autant plus qu'il était nourri de notre ignorance du front oriental, depuis la Grande Guerre jusqu'à la guerre d'extermination menée par l'OKW (l'état-major suprême de la Wehrmacht) à partir du 22 juin 1941. L'ouverture des archives et le travail d'une nouvelle génération d'historiens outre-Rhin permettent aujourd'hui de mieux entendre ce que fut cette tragédie. Les lettres de soldats allemands engagés à l'Est (dont nous publions ici quelques extraits) disent combien la Wehrmacht ne fut pas seulement le témoin oculaire des tueries, mais se retrouva souvent l'auxiliaire des tueurs. L'esprit de groupe, l'endoctrinement idéologique et la déshumanisation programmée de l'adversaire ont facilité le chemin du massacre. A ces jalons du crime il faut ajouter le lien du Juif au bolchevique, responsable d'un fantasme meurtrier qui était déjà à l'œuvre à l'époque des FreiKorps (Corps-francs) de 1919-1920. La marque du passé a préparé les esprits à cette dérive meurtrière : c'est sur ce même front oriental qu'entre 1914 et 1918 prit forme une violence de masse qui ira en s'amplifiant. A partir de l'automne 1941 surtout, la barbarie du combat fera du crime un geste de plus en plus anodin. La férocité de l'affrontement lèvera alors chez beaucoup les dernières barrières morales et ouvrira le chemin d'un génocide dans lequel la Wehrmacht sera impliquée jusqu'au cou.

Sommaire

    • " II n'y a qu'une seule solution pour les Juifs : l'extermination ", L'image du Juif dans les lettres de soldats allemands (1939-1944)
    • L'appareil de terreur de Himmler, le commandement de la Wehrmacht et les projets génocidaires du régime nazi - Le développement des méthodes d'extermination en Pologne et en Union soviétique (1939-1941)
    • L'armée allemande et les crimes commis contre les Juifs durant la Seconde Guerre mondiale
    • Guerre barbare, Politique guerrière de l'Allemagne et choix moraux pendant la Seconde Guerre mondiale
    • De l'extrême normalité : le baron Gustav von Mauchenheim, dit Bechtolsheim, général de la 707e division - Itinéraire, environnement social et motifs d'un acteur de la " Solution finale "
    • Le feld-maréchal Erich von Manstein : un instrument docile dans une entreprise criminelle
    • Vers une opposition militaire : Tresckow, Gersdorff, la guerre d'extermination et le génocide juif - La relation entre le groupe d'armées Centre et l'Einsatzgruppe B en 1941, à la lumière des nouvelles archives
    • Un champ de recherche spécifique ? La politique nazie de lutte contre les partisans
    • Ernst Nolte et la Shoah : mise en perspective des totalitarismes ou révisionnisme historique ?
    • Dix lettres du ghetto de Varsovie (1940-1942)
    • Varsovie-Liège 1940-1942, Sur une correspondance
    • Antisémites européens et musulmans en Algérie après le pogrom de Constantine (1934-1939)
    • Le sort des gendarmes juifs sous l'Occupation
    • Justin Godart, une " âme de fond "

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/10/2007
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-9524409-5-0
  • EAN
    9782952440950
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    443 pages
  • Poids
    0.75 Kg
  • Dimensions
    15,0 cm × 24,0 cm × 2,5 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK