Cahiers éphémères et irréguliers pour saisir ce qui nous arrive et imaginer les mondes N° 2, septembre 2020 - Grand Format

Comment faire ?

Note moyenne 
1 note -  Donner un avis
Les catastrophes s'enchaînent, les crises se suivent, les désastres ne se comptent plus. Et un consensus semble s'imposer : il faut changer, bifurquer... Lire la suite
19,90 € Neuf
  • Grand format
    • Expédié sous 3 à 6 jours
      19,90 €
  • Ebook
    • Téléchargement immédiat
      13,99 €
    • Téléchargement immédiat
      13,99 €
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 25 juin et le 26 juin
En librairie

Résumé

Les catastrophes s'enchaînent, les crises se suivent, les désastres ne se comptent plus. Et un consensus semble s'imposer : il faut changer, bifurquer pendant qu'il est encore temps, emprunter la voie de sortie. Mais où est-elle, cette issue ? Alors que les derniers mois ont rétréci notre espace physique et diminué notre espace critique, comment retrouver de l'air, du rêve, de la capacité d'action ? Sur quoi faut-il agir ? A quelle échelle et sur quel mode ? Allons-nous laisser passer l'occasion de tout transformer ? Le Seuil tente, avec cette deuxième livraison des Cahiers éphémères et irréguliers, de nourrir ces interrogations bien légitimes en offrant plus d'une vingtaine de textes, d'entretiens et de dialogues qui à la fois décrivent exactement où nous en sommes et croisent les points de vue (parfois aussi le fer).
Rutger Bregman s'y demande comment profiter de cette crise pour renverser la situation. Pierre Rosanvallon nous invite à inventer de nouveaux outils démocratiques pour faire face à la multiplication des états d'urgence. Aurélie Trouvé débat avec Laurent Jeanpierre et Razmig Keucheyan des stratégies possibles pour sortir du libéralisme. Tandis qu'Arlette Farge ouvre la voie à la littérature en rappelant notre fragilité, Michaël Foessel rappelle que l'infantilisation actuelle n'est qu'une interprétation inepte de ce qu'est la véritable puissance de l'enfance.
Emanuele Coccia et Mathieu Potte-Bonneville réfléchissent à la place que nous voulons vraiment donner aux non-humains, interrogation qui a des échos dans les textes des écrivains Benjamin Labatut et Kapka Kassabova. On ne changera rien sans horizon, ouvrons-le, ouvrons les cahiers !

Sommaire

  • IL NE FAUT JAMAIS GACHER UNE BONNE CRISE
  • LA LANGUE DE L'INQUIETUDE
  • L'ENFANCE CONFINEE
  • PRENONS GARDE A LA BANALISATION DE L'ETAT D'URGENCE
  • RETRECISSEMENTS : UNE GEOGRAPHIE MORALE DU (POST)CONFINEMENT
  • LA PART CONTAMINEE
  • L'HISTOIRE IMMOBILE DU CORONAVIRUS
  • RILKE ET L'EPIDEMIE DE FIEVRE APHTEUSE
  • L'OMS OU LE POUVOIR SUBTIL DE SUBIR L'AMBIVALENCE
  • COVID-19, L'EMBARRAS DU REEL

Caractéristiques

  • Date de parution
    10/09/2020
  • Editeur
  • ISBN
    978-2-02-147152-6
  • EAN
    9782021471526
  • Format
    Grand Format
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    292 pages
  • Poids
    0.487 Kg
  • Dimensions
    17,1 cm × 24,1 cm × 2,2 cm

Avis libraires et clients

Avis audio

Écoutez ce qu'en disent nos libraires !

Avis libraires

À propos des auteurs

Arlette Farge, Pierre Rosanvallon, Mireille Delmas-Marty, Rutger Bregman, Valérie Mréjen, Bernard Lahire, Jakuta Alikavazovic, Michaël Foessel, Myriam Revault d'Allonnes, Rainer Maria Rilke, Danièle Hervieu-Léger, Emanuele Coccia, Ludivine Bantigny, Philippe Pignarre, Sophie Houdart, Pierre Dardot, Zrinka Stahuljak, Mathieu Potte-Bonneville, Mathilde Bourrier, Benjamin Labatut, Kapka Kassabova, Rodrigo Fresan, Laura Vazquez, Guillaume Lachenal, Aurélie Trouvé, Razmig Keucheyan, Sylvie Laurent, Vincent Message, Camille Schmoll, Didier Sicard, Judith Rochfeld, Laurent Jeanpierre, Silyane Larcher, Jean-Louis Schlegel, Gaëtan Thomas, Alain Abelhauser, Pierre Zaoui, Patrick Autréaux,.
.

Des mêmes auteurs

Vous aimerez aussi

Derniers produits consultés

19,90 €