Violences et globalisation

Note moyenne 
Jacques Guigou et Jacques Wajnsztejn - Violences et globalisation.
L'effondrement du mur de Berlin, puis du bloc soviétique tout entier, sans autre mouvement de rébellion que celui qui réclamait un libre accès à... Lire la suite
29,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 21 octobre et le 23 octobre
En librairie

Résumé

L'effondrement du mur de Berlin, puis du bloc soviétique tout entier, sans autre mouvement de rébellion que celui qui réclamait un libre accès à la consommation de l'Ouest, est venu parachever la défaite des luttes prolétariennes et étudiantes des années 60-70. Cet effondrement, en effet, n'a pas levé l'hypothèque d'un " faux communisme ", obstacle historique au développement d'un mouvement " réellement communiste ", mais il a supprimé presque immédiatement toute perspective communiste dans les consciences et ceci à l'échelle de la planète. Cette situation laisse penser à une nouvelle phase de stabilisation du capitalisme: avec la globalisation du capital à l'échelle mondiale, la guerre n'est plus le moteur de l'histoire et l'ouverture de tous les marchés repousserait à jamais l'idée d'une crise finale. De plus, cette stabilisation permettrait d'encadrer et de conforter une restructuration des rapports de production et des rapports sociaux entreprise dès la fin des années 70 au prix de différentes stratégies de tension de la part des États dominants (liquidation des forces syndicales réfractaires en GB, massacres d'Etat et répression de masse en Italie). Or, l'intervention dans le Golfe en 1991, les évènements en ex-Yougoslavie et le 11 septembre 2001 d'un côté; le développement d'une nébuleuse de résistance à partir des rassemblements anti-G8 d'un autre côté, ont montré la fragilité de ce nouvel " ordre mondial ".

Sommaire

  • STRATEGIE DE LA TENSION ET ETATS D'EXCEPTION
    • Le moment de la lutte armée
    • La guerre comme opération de police
  • LA GLOBALISATION DU CAPITAL
    • La guerre économique
    • La tendance à la totalisation : la société capitalisée
  • L'IMPOSSIBLE STABILISATION ET LES CONTRADICTIONS PRESENTES DU CAPITAL
    • De la valeur sans le travail à la guerre sans soldats
    • Soubresauts
    • Al Qaida est-il un proto-état ?
    • Pulsion de mort de l'idéologie capitaliste

Caractéristiques

  • Date de parution
    17/02/2004
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    2-7475-5744-8
  • EAN
    9782747557443
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    350 pages
  • Poids
    0.385 Kg
  • Dimensions
    13,5 cm × 21,5 cm × 2,2 cm

Avis libraires et clients

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
29,00 €