S'exprimer en temps de troubles - Conflits, opinion(s) et politisation de la fin du Moyen Age au début du XXe siècle

Note moyenne 
Laurent Bourquin et Philippe Hamon - S'exprimer en temps de troubles - Conflits, opinion(s) et politisation de la fin du Moyen Age au début du XXe siècle.
Les conflits sont fertiles en discours d'accusation ou de justification. Ils provoquent des prises de position qui prétendent exprimer les sentiments... Lire la suite
21,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 15 jours
Livré chez vous entre le 4 novembre et le 12 novembre
En librairie

Résumé

Les conflits sont fertiles en discours d'accusation ou de justification. Ils provoquent des prises de position qui prétendent exprimer les sentiments d'une large opinion. Et nombreux sont les acteurs qui veulent profiter des temps de troubles pour promouvoir un projet politique. D'ailleurs, n'est-ce pas par leur existence même que les conflits génèrent une politisation ? Cette approche croisée pose de multiples problèmes, à commencer par l'émergence de l'opinion publique : se produit-elle, comme le pensait Jürgen Habermas, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, ou bien plus tôt ? De même, la notion de politisation doit être maniée avec précaution, pour éviter toute forme d'évolutionnisme un peu naïf.
Aborder ces questions sur le temps long, comme le propose cet ouvrage, permet aussi d'ouvrir de nouvelles pistes et de se prémunir tout autant des fausses continuités que des ruptures illusoires. C'est donc un chantier conceptuel passionnant que les contributeurs de cet ouvrage ont ouvert. Leur pari : faire bouger les lignes en analysant la politisation et l'opinion par le biais de l'histoire des conflits.
Ce livre voudrait ainsi sortir de certaines impasses nuisibles à la recherche historique et nourrir un dialogue constructif avec l'ensemble des sciences sociales.

Sommaire

  • DU CONFLIT A L'OPINION
    • Opinions et conflits : une relecture des Histoires de Florence (Istorie fiorentine) de Machiavel
    • Secret des délibérations, publicité des procès : le Parlement de paris et l'opinion au XVIe siècle
    • "Il est impossible de tenir les langues des hommes bridées" : opinion commune et autorité monarchique au temps des troubles de religion
  • MOBILISER ET STRUCTURER L'OPINION
    • Un prince de sang devant le tribunal de "l'opinion publique" ? Le procès pour crime de lèse-majesté de Jean d'Alençon (1455-1458)
    • Le siège de Rhodes par les Turcs et sa médiatisation européenne (1480-1481)
    • Religion et "popular politics" sous les premiers Tudors
  • NOUVEAUX CONFLITS, NOUVEAUX ENJEUX ?
    • De l'Affaire de Bretagne à l'Affaire La Chalotais : cause célèbre et opinion publique (1764-1769)
    • Les politiques de la police : un essai d'interprétation des tensions et conflits entre police et populations à Paris au XVIIIe siècle
    • Les réactions aux récits du 10 août 1792 dans la France septentrionale ou les conflits d'opinions comme enjeu politique

Caractéristiques

  • Date de parution
    05/01/2012
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-7535-1697-7
  • EAN
    9782753516977
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    377 pages
  • Poids
    0.595 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 2,8 cm

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Laurent Bourquin est Professeur d'histoire moderne à l'université du Maine. Philippe Hamon est Professeur d'histoire moderne à l'université Rennes 2. Pierre Karila-Cohen est maître de conférences d'histoire contemporaine à l'université Rennes 2. Cédric Michon est maître de conférences d'histoire moderne à l'université du Maine et membre de l'Institut Universitaire de France. Tous sont membres du CERHIO, UMR 6258.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
21,00 €