Philosophie républicaine et colonialisme - Origines, contradictions et échecs sous la troisième République

Note moyenne 
Stéphanie Couderc-Morandeau - Philosophie républicaine et colonialisme - Origines, contradictions et échecs sous la troisième République.
La philosophie républicaine a trouvé son expression la plus complète sous la Troisième République et possède des notions politiques aux sources... Lire la suite
28,00 € Neuf
Expédié sous 3 à 6 jours
Livré chez vous entre le 23 octobre et le 24 octobre
En librairie

Résumé

La philosophie républicaine a trouvé son expression la plus complète sous la Troisième République et possède des notions politiques aux sources diverses mais complémentaires. Inspirée de l'esprit des Lumières et du positivisme, elle développe des rapports politiques largement déterminés par le rationalisme, c'est-à-dire par le rejet de toute explication religieuse sur le monde et sur l'homme. Laïcité, progrès, justice, ordre, égalité constituent le fondement de sa pensée, attachée avant tout aux principes universels de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Cette volonté de développer une politique sur un système rationnel et juste constitue les principes philosophiques de la politique coloniale en partie poursuivie par Jules Ferry au cours de la première moitié du dix-neuvième siècle. Le colonialisme a engendré le progrès (progrès de la civilisation, progrès matériel, etc.) mais il a aussi développé un système d'assujettissement comprenant la théorie capitaliste de " l'exploitation de l'homme par l'homme ", théorie incompatible avec la doctrine morale de Kant dont les républicains s'inspirent pour mettre en place les bases de l'éducation publique. Les thèmes de l'esclavagisme et du capitalisme, toujours d'actualité, sont ainsi traités pour comprendre la justification des choix politiques des républicains en matière coloniale. Contradictions, hésitations nourrissent la politique des gouvernements républicains successifs dont l'interrogation porte sur la finalité de la politique républicaine bien sûr, mais, plus précisément, sur celle de l'impérialisme qui a caractérisé cette période tombée dans l'oubli.

Caractéristiques

  • Date de parution
    01/10/2008
  • Editeur
  • Collection
  • ISBN
    978-2-296-06950-3
  • EAN
    9782296069503
  • Présentation
    Broché
  • Nb. de pages
    292 pages
  • Poids
    0.395 Kg
  • Dimensions
    15,5 cm × 24,0 cm × 2,0 cm

Avis libraires et clients

À propos de l'auteur

Biographie de Stéphanie Couderc-Morandeau

Stéphanie Couderc-Morandeau est Ingénieur d'Etudes au CNRS et Docteur en philosophie.

Du même auteur

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
28,00 €