Passeurs d'Orient - Les Juifs dans l'orientalisme

Note moyenne 
D'Ignaz Goldziher, admis à la grande université Al-Azhar du Caire, à Hermann Vambéry qui, déguisé en derviche, gagna Samarcande à pied, à la recherche... Lire la suite
25,00 € Neuf
Expédié sous 7 à 8 jours
Livré chez vous entre le 29 mai et le 30 mai
En librairie

Résumé

D'Ignaz Goldziher, admis à la grande université Al-Azhar du Caire, à Hermann Vambéry qui, déguisé en derviche, gagna Samarcande à pied, à la recherche des origines ouzbèkes supposées de la langue hongroise, les savants juifs des XIXe et XXe siècles eurent un rapport privilégié avec l'Orient, entendu comme l'espace dans lequel s'est déployée la culture arabomusulmane, mais qui désigne aussi l'ensemble des pays extérieurs à la loi chrétienne, comme en attestent les travaux des indianistes Sylvain Lévi ou Theodor Benfey.
"Passeurs d'Orients", donc, ils participent activement d'un mouvement fondateur d'une science nouvelle, originellement philologique, mais aussi science des religions, que les clivages du second XXe siècle aura tôt fait de qualifier de "colonialiste", quand il s'est agi, surtout, d'en dégager la dimension singulière, au regard d'un Occident désorienté. A travers les plus grandes figures de l'orientalisme, le volume, issu en partie d'un colloque qui eut lieu au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme de Paris en 2012, retrace l'histoire et les implications de cette relation particulière et en dénoue les malentendus idéologiques et politiques.

Caractéristiques

Avis libraires et clients

À propos des auteurs

Michel Espagne est directeur de recherche au CNRS. Parmi ses publications : Les juifs allemands de Paris à l'époque de Heine : La translation ashkénaze, Paris, PCF, 1996 ; Les transferts culturels franco-allemands, Paris, PUE, 1999 ; En deçà du Rhin : L'Allemagne des philosophes français au XIXe siècle, Paris, Cerf, 2004 ; L'histoire de l'art comme transfert culturel, Paris, Belin, 2009 ; Dictionnaire des historiens d'art allemands (édition avec B Savoy), Paris, CNRS-éditions, 2010.
Perrinc Simon-Nahum est historienne, directrice des recherches au CNRS (Centre Raymond Aron EHESS). Spécialiste d'histoire des idées, ses recherches portent notamment sur le judaïsme et l'histoire des Juifs en France. Elle a publié récemment André Malraux, l'engagement au XXe siècle. En 1989, elle fait paraître un recueil de textes de Raymond Aron intitulé Essais sur la condition, juive contemporaine (réédité en 2007).
Parallèlement à ses recherches, elle est directrice de collection aux Editions Odile Jacob.

Des mêmes auteurs

Les clients ont également aimé

Derniers produits consultés

Decitre utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus OK
25,00 €